AccueilMusique

Le magazine XXL dévoile sa liste des 12 rappeurs les plus prometteurs de l'année

Publié le

par Guillaume Narduzzi

©XXL

Et il n'y a que du lourd.

Comme chaque année, le prestigieux magazine américain XXL vient de dévoiler sa liste des meilleurs "freshmen" de l’année – à savoir les premières années les plus prometteuses. Pourtant, l’édition 2020 a failli ne jamais voir le jour comme l’explique le magazine dans un article, la faute à la pandémie mondiale engendrée par le Covid-19. Mais malgré toutes ces épreuves, XXL a réussi à dresser la liste des futurs grands du rap US de demain, mais aussi d’aujourd’hui.

NLE Choppa

Le premier rappeur de cette cuvée 2020 n’est autre que NLE Choppa, fier représentant de Memphis. Après sa mixtape No Love the Takeover il y a deux ans, son EP Cottonwood l’année dernière et plusieurs projets collaboratifs à son actif, le jeune surdoué de 17 ans (!) a lâché son premier album Top Shotta le 7 août dernier. Un disque pourvu de singles efficaces comme "Camelot", son fameux "Shotta Flow 5" ou encore "Walk Em Down" avec Roddy Ricch qui lui laisse présager un avenir radieux.

Polo G

Après un premier album abouti en 2019, Die A Legend, Polo G a récidivé en 2020 avec un deuxième effort intitulé The Goat, qui figure d’ores et déjà parmi les meilleurs disques de cette première moitié d’année. Un disque fort sur lequel figurent des collaborations avec des jeunes pointures comme Lil Baby, le regretté Juice Wrld ou bien le même NLE Choppa que cité ci-dessus, ainsi que des artistes confirmés comme Mike Will Made It ou DJ Mustard. À seulement 21 ans, le rappeur chicagoan impressionne par son assurance et sa maîtrise, et devrait rapidement gravir les sommets du rap américain.

Chika

La rappeuse de l’Alabama s’était fait connaître en 2017 en réussissant l’exploit de rendre à nouveau audible le tube "Shape of You" d’Ed Sheeran pour en faire un hymne LGBT+. Depuis, l’artiste d’origine nigériane, que vous avez déjà pu entendre sur Konbini Radio, a confirmé l’essai en cette année 2020 avec un EP de sept morceaux nommé Industry Games. Sa capacité à alterner naturellement entre le rap et le chant lui offre un profil particulièrement attractif pour les années à venir.

Baby Keem

Baby Keem est l’un des rappeurs préférés de Drake (et de Kendall Jenner), mais pas que. Artiste de l’ombre, Hykeem Carter de son vrai nom a débuté par la production pour le prestigieux label TDE. Ainsi, il a déjà collaboré avec ScHoolboy Q, Jay Rock ou encore Kendrick Lamar (l’un de ses cousins). Rien que ça. Mais surtout, après un premier album solide en 2018 nommé The Sound of Bad Habbit, l’artiste originaire de Las Vegas a dévoilé Die For My Bitch l’année dernière. Un très bon disque sur lequel on pouvait retrouver son tube "Orange Soda", la superbe outro "Apologize" et tout l’univers de Baby Keem, qui devrait perdre son statut d’artiste confidentiel de la scène rap US d’ici peu.

Mulatto

Cela fait des années que Mulatto est dans le game. Son premier EP remonte déjà à 2016 – alors qu’elle se faisait encore appeler Miss Mulatto – et depuis, elle s’est montrée particulièrement active. Si elle était initialement connue pour avoir remporté la première édition du télécrochet The Rap Game de la chaîne Lifetime, l’artiste d’Atlanta a pris son temps pour faire son trou, tout en multipliant les collaborations. On a ainsi pu l’entendre sur l’album de NLE Choppa, mentionné plus haut. Elle a déjà bossé avec 2 Chainz, Future et Janelle Monáe. Son album éponyme, son seul projet dans ce format, remonte à 2018. En 2019, elle a également dévoilé deux EPs et nul doute que sa productivité devrait nous offrir de nouvelles musiques d’ici peu.

Jack Harlow

On vous présentait Jack Harlow récemment au détour d’un "Fast Life". Le rappeur de Louisville est lui aussi actif depuis quelques années. Le premier EP de l’artiste de 22 ans remonte à 2014, soit trois ans après ses débuts avec un micro de Guitar Hero. Mais ce n’est qu’en 2020 que sa carrière décolle véritablement, grâce au tube "Whats Poppin" qui atteindra la deuxième place du prestigieux Billboard Hot 100. Un titre extrait de son dernier projet en date, l’EP Sweet Action, et qui vient de bénéficier d’un remix avec DaBaby, Tory Lanez et Lil Wayne. Capable de jongler entre mélodie et chant, Jack Harlow a désormais tous les yeux rivés sur lui, en attendant un premier album. Il ne lui reste plus qu’à concrétiser cet engouement pour s’offrir la belle et longue carrière qu’il souhaite tant.

Rod Wave

Il y a deux ans, après une première trilogie de mixtapes nommé Hunger Games, Rod Wave lâchait PTSD avec son single "Heart On Ice". Un morceau qui a alors bénéficié d’un grand succès (+ de 100 millions de streams) et lui a ouvert une voie royale vers le succès. Véritable amoureux de rap et travailleur efficace, le rappeur floridien a dévoilé par la suite ses deux premiers albums, Ghetto Gospel et Pray 4 Love, qui ont tous les deux connu un grand succès faisant des apparitions dans le classement du Billboard. Après avoir frôlé le pire dans un accident de la route en début d’année, son dernier opus en date, paru le 3 avril dernier, vient de bénéficier d’une réédition généreuse avec onze morceaux supplémentaires.

Lil Tjay

Dans la longue famille des "Lil" du rap US, voici venu Tjay. Le rappeur du Bronx s’est imposé outre-Atlantique en seulement deux ans. Après s’être fait connaître sur SoundCloud, il signe deux EPs prometteurs et dévoile son premier album True 2 Myself avec notamment les présences de Lil Baby, Lil Durk et Lil Wayne. Son titre "F.N" devient un tube. Tione Dalyan Merritt de son vrai nom adore collaborer, et c’est ainsi qu’il prend part au titre "Pop Out" de Polo G, également l’un de ses plus gros succès à ce jour. Capable de rapper autant sur de la trap que de la drill ainsi que de placer quelques phrases en espagnol, il fait référence sur son dernier disque en date, une mixtape collaborative, à la ville de New York avec d’autres jeunes artistes de la nouvelle génération de la Big Apple comme Pop Smoke, Fivio Foreign ou bien Sleepy Hollow.

Calboy

Originaire de Chicago, Calboy a connu la misère et la souffrance. Un parcours de vie qui a toujours influencé sa musique. Après plusieurs mixtapes, il se fait connaître en 2018 avec le titre "Envy Me", qui connaît immédiatement un succès tant critique que commercial. Dans la foulée, il signe avec RCA et embraye avec un premier EP de dix morceaux nommé Wildboy, sur lequel on retrouve notamment le titre "Chariot" avec Lil Durk, Meek Mill et Young Thug. Un projet suivi d’un nouvel EP nommé Long Live The Kings en début d’année 2020, doté d’une version Deluxe fin juillet dernier sur laquelle figurent des collaborations avec trois autres "freshmen" de la promotion 2020 : Lil Tjay, Polo G et Fivio Foreign. Au vu des retours sur ces différents efforts, les astres semblent désormais alignés pour que le rappeur de 21 ans soit promis à un bel avenir.

Fivio Foreign

Fivio Foreign est un "vieux" rookie, âgé de 30 ans. Après des années balbutiantes dans le rap, durant lesquelles le rappeur de Brooklyn trouve son pseudonyme actuel en lieu et place de Lite Fivio, il est désormais l’un des visages de la drill new yorkaise – tout comme l’était son ami Pop Smoke. En 2019, il dévoile son premier EP Pain and Love sur lequel se trouve son hit "Big Drip". Le morceau séduit Lil Baby et Quavo, qui acceptent de participer à un remix avec Fivio Foreign, qui sort en avril dernier sur son EP de huit titres nommé 800 BC. Au même moment, Drake lâche sa mixtape Dark Lane Demo Tapes, et le New-Yorkais est invité sur la treizième piste, "Demons". Les deux titres grimpent dans les charts et font connaître Fivio Foreign à l’échelle nationale. Son prochain projet, toujours influencé par la religion, devrait prendre le nom de B.I.B.L.E. et est attendu au cours du mois de septembre.

Lil Keed

La trap est sacrée à Atlanta, et Lil Keed ne déroge pas à la tradition. Hyperactif, l’artiste de 22 ans a sorti pas moins de quatre mixtapes en 2018. Durant l’année suivante, il ralentit la cadence et s’offre un seul projet, son premier album nommé Long Live Mexico. Un disque qui connaît alors un joli succès, porté par les morceaux solo "HBS" et "Snake" alors que de très nombreux artistes reconnus sont en featuring. En 2020, il poursuit sur sa lancée avec, le 7 août dernier, son nouvel album, à savoir le troisième volet de sa série Trapped On Cleveland. Preuve de son nouveau statut, on retrouve sur le disque Young Thug, Gunna, Lil Baby, Travis Scott, Ty Dolla $ign ou encore Future. S’il continue à bien canaliser sa productivité pour viser encore plus juste, le grand frère de Lil Gotit a tout pour devenir un très grand.

24kGoldn

C’est lui qui a remporté le plus de votes auprès du public pour s’offrir une place dans la sélection 2020. Golden Landis Von Jones, aka 24kGoldn, est un rappeur de la baie de San Francisco qui dispose d’un profil atypique, comme en témoignent ses tubes "City Of Angels" et "Valentino" qui cumulent respectivement 155 et 197 millions d’écoutes sur Spotify. Deux morceaux extraits de son EP Dropped Outta College paru en novembre 2019, sur lequel on pouvait notamment entendre Fetty Wap. Toujours inscrit à USC (University of Southern California), le rappeur de 19 ans a la tête sur les épaules. Et il en aura bien besoin s’il continue de régaler le public avec ses tubes comme il le fait actuellement.

Bonus : Pop Smoke

Difficile pour XXL de ne pas mentionner Pop Smoke parmi les "freshmen" de l’année. Le magazine avait prévu une place pour le regretté artiste, décédé en février dernier. Étoile montante de la scène américaine, le plus européen des rappeurs new-yorkais avait rencontré les journalistes du magazine un mois avant sa disparition. Il avait accepté avec joie cette nomination parmi les rookies de l’année et une interview inédite figurera dans le prochain numéro. Son album posthume, Shoot for the Stars, Aim for the Moon, est sorti le 3 juillet dernier et a été plébiscité par le public.

À voir aussi sur konbini :