AccueilMusique

Madlib et Four Tet proposent un premier album profond et labyrinthique

Publié le

par Aurélien Chapuis

© Madlib – Four Tet

Les deux producteurs cultes se rencontrent sur Sound Ancestors, un album instrumental exigeant et divers, à écouter d’urgence.

Les producteurs Madlib et Four Tet viennent de sortir leur très attendu album commun, le bien nommé Sound Ancestors. Cet opus de 16 titres méandreux et profonds permet d’entrevoir le talent conjugué de ses deux légendes de la production, bricoleurs de génie, l’un plutôt dans le hip-hop et l’autre dans la musique électronique. Le mélange de leurs univers offre de magnifiques pistes créatives, entre musique du monde, soul et jazz.

En creusant les crédits, on s’aperçoit que Madlib a produit tous les titres, tandis que Four Tet est présent à l’édition, à l’arrangement et au mastering. Ainsi Four Tet a en quelque sorte aidé Madlib à faire le tri dans son foisonnement créatif pour en tirer la substantifique moelle et réaliser ainsi le premier véritable album solo du producteur californien.

D’après Four Tet, alors que cet album était en projet depuis des années, leur rencontre artistique sur ce projet est presque due au hasard. Il s’exprime sur le sujet sur ses réseaux sociaux : "Madlib a toujours des milliers de productions de tous les styles sous le coude, il produit sans arrêt, instinctivement. Un jour, j’écoutais ses nouvelles productions et sessions studio, quand j’ai eu l’idée que ce serait génial d’arriver à rentrer toutes ces idées incroyables dans un album solo de Madlib."

Il explique ensuite que Sound Ancestors est ainsi composé de centaines d’idées musicales de Madlib, intégrées dans un seul disque. "Le but, c’était de transformer ses idées non comme des instrumentaux que des artistes vocaux, rappeurs ou chanteurs peuvent utiliser mais vraiment de les arranger pour qu’elles se lient entre elles dans un ensemble qui peut s’écouter du début à la fin. Je lui ai expliqué ce que j’avais en tête pendant qu’on mangeait ensemble un bon repas un jour, et nous avons décidé de collaborer à ce moment-là. Il m’envoyait des boucles, des idées, des expérimentations et je les arrangeais, les déstructurais, les manipulais pour finalement les imbriquer. Il m’a envoyé des centaines de petites pièces de musique durant quelques années et, pendant tout ce temps-là, je composais cet album, petit à petit, en apportant ma vision."

Ainsi Sound Ancestors peut être vu comme un véritable album solo de Madlib, mais avec la vision créative de Four Tet pour le rendre meilleur. Et à l’écoute de l’album, on comprend justement que Four Tet a su voir comment emporter le génie de Madlib dans un projet au long cours, là où le producteur est plutôt adepte des boucles courtes et échantillons éparpillés.

C’est assez passionnant de voir cet album sortir quelques semaines après l’annonce de la disparition de MF DOOM, artiste qui partageait avec Madlib cette passion de la boucle bancale et du sample différent. Les deux artistes ont collaboré de nombreuses fois dans le passé, notamment pour l’incroyable projet Madvillain qui devrait avoir une suite bientôt.

Ces dernières années, Madlib a surtout trouvé un collègue de choix avec Freddie Gibbs, et notamment leur album Bandana sorti en 2019. On avait eu la chance de rencontrer Madlib à cette occasion qui nous avait alors concocté un Track ID très intense avec ses influences de free jazz, de hip-hop old school et de fusion psychédélique.

À côté de ce projet avec Madlib, Four Tet a sorti récemment deux albums, Parallel et 871. On l’a aussi vu collaborer avec Burial et Thom Yorke. Une créativité sans limites.

À voir aussi sur konbini :