©Instagram/Loyle Carner

featuredImage

Loyle Carner est de retour avec un nouvel album magnétique

Le rappeur de 24 ans vient de dévoiler ce vendredi 19 avril "Not Waving, But Drowning", le second album de sa carrière.

Après un premier effort particulièrement remarqué il y a deux ans de cela, le superbe Yesterday’s Gone, Loyle Carner est de retour avec un nouvel opus rafraîchissant, Not Waving, But Drowning. Pour le second album de sa carrière, le rappeur britannique (également fin gourmet) y chante sa vie, loin des thèmes récurrents du rap game : l’amour inconditionnel qu’il voue à sa mère, l’absence déchirante de son père, sa dyslexie, etc.

Une grande liberté dans les thèmes, qui dessine les contours d’un album poétique et simple. C’est d’ailleurs tout ce qui fait la beauté de ce sublime disque. Si l’écoute débute avec l’intro "Dear Jean", une déclaration directe à sa chère mère, le disque se conclut avec "Dear Ben", la réponse de sa génitrice à son fils. Certains trouveront ça niais (on peut comprendre), d’autres seront très émus par cet album. Manifestement, nous faisons plutôt partie de la seconde catégorie.

Parmi les featurings qui complètent l’album, on trouve le génial chanteur britannique de R’n’B Sampha, qui fait une apparition remarquée sur le titre "Desoleil (Brilliant Corners)". Loyle Carner se paie également le luxe d’inviter un autre diamant ultra-prometteur de la scène britannique actuelle : Jorja Smith. Sur le merveilleux "Loose Ends", la chanteuse expose tout son talent et sa voix prodigieuse. Et ce ne sont là que les principaux faits d’armes d’un album qui grouille de belles surprises.

Par Guillaume Narduzzi, publié le 19/04/2019