Le Louvre propose des visites guidées basées sur le clip "Apes**t" des Carter

Une opération qui permettra sans doute au musée de rajeunir sa fréquentation, déjà composée à 51 % de visiteurs de moins de 30 ans.

Le 16 juin dernier, Beyoncé et Jay Z prenaient leurs fans par surprise en dévoilant Everything is Love, leur premier album commun, annoncé par la sortie du clip de "Apes**t". Secrètement tournée dans Le Louvre, cette vidéo, visuellement percutante, permettait non seulement au couple d’affirmer sa toute-puissance, mais aussi d’imposer la communauté noire au cœur d’un espace culturel longtemps considéré comme appartenant à la communauté blanche.

Publicité

Sur Twitter, l’historienne Heidi Herrera décryptait à ce sujet :

"Le message que transmettent les paroles et la vidéo de 'Apes**t', c’est que Beyoncé et Jay Z L’ONT FAIT. Ils possèdent le putain de Louvre, qui a longtemps été et est toujours un espace centré sur les Blancs, avec une histoire enracinée dans le colonialisme. De ce fait, introduire des corps noirs dans cet espace constitue une action radicale."

La musique, un moyen de faire entrer les jeunes au musée ?

Conscient de la force d'"Apes**t", qui cumule actuellement plus de 65 millions de vues sur YouTube, le Louvre a décidé de mettre en place un parcours basé sur la trame de ce clip. Baptisé "Jay Z et Beyoncé au Louvre", ce parcours thématique d’1 heure 30 propose de faire plus ample connaissance avec les différentes œuvres exposées dans la vidéo. Parmi elles, la célèbre "Joconde" de Léonard de Vinci, mais aussi "Les Noces de Cana" de Véronèse, "Le Radeau de la Méduse" de Géricault ou encore le "Grand sphinx de Tanis".

Publicité

Cette opération, qui s’inscrit dans une volonté de toucher un public plus large et plus jeune (en 2017, 70 % des 8,1 millions de visiteurs du Louvre étaient étrangers, deux tiers venaient pour la première fois, et la moitié d’entre eux avaient moins de 30 ans), est loin d’être une première pour l’établissement parisien.

Comme le rappelle le Huffington Post, le musée, qui vient de redevenir le plus fréquenté au monde, avait déjà joué la carte de la musique en 2016, en autorisant le chanteur will.i.am à tourner le clip de son titre "Mona Lisa Smile". Un parcours "will.i.am au Louvre" est d’ailleurs toujours accessible aux visiteurs.

À lire -> Avec Everything is Love, Jay Z et Beyoncé écrivent le chapitre final de leur trilogie amoureuse

Publicité

Par Naomi Clément, publié le 09/07/2018

Copié

Pour vous :