featuredImage

Entretien : Lolo Zouaï "à la conquête du monde" avec deux nouveaux singles

Un an après la sortie de son hit "High Highs to Low Lows", la Franco-Américaine est de retour.

© Grace Rivera

Le 26 septembre 2017, Lolo Zouaï, alors inconnue des ondes mainstream, s’imposait comme la révélation de la rentrée en dévoilant "High Highs to Low Lows" : un morceau langoureux et intimiste, dans lequel cette New Yorkaise de 23 ans évoquait sa soif de réussite et le combat permanent mené au sein d’une industrie musicale impitoyable.

Un an après la sortie de ce single, qui cumule aujourd’hui 5 millions d’écoutes sur Spotify, cette native de Paris, qui a été élevée à San Francisco (où elle écoutait aussi bien Aaliyah qu’E-40, Brandy que Too Short), est désormais considérée comme l’une des artistes les plus prometteuses de la scène R’n’B, dont la musique parvient aussi bien à séduire les États-Unis que l’Europe.

Après un été passé en studio aux côtés du producteur Stelios, qui se cache déjà derrière la plupart de ses chansons, Lolo Zouaï est aujourd’hui de retour avec deux nouveaux titres : "Challenge", un hymne combatif, réminiscence du R’n’B des années 1990, et le mélancolique "For the Crowd". L’occasion d’en savoir plus sur ses projets à venir.

"La musique restera mon premier amour"

Konbini | La dernière fois que nous avons discuté, tu t’apprêtais à donner ton premier concert à Paris, ta ville natale, dans le cadre de ta tournée européenne. Que s’est-il passé pour toi depuis ?

Lolo Zouaï | Après cette tournée, je suis retournée à New York, je me suis enfermée en studio tout l’été et… j’ai créé plein de nouveaux morceaux ! Actuellement, je suis en train de préparer ma prochaine tournée (j’assure la première partie d’Alina Baraz tout le mois d’octobre). Je reviendrai ensuite en Europe dans le courant du mois de novembre. Hustling, quoi !

Ton single "High Highs to Low Lows" vient d’atteindre les 5 millions d’écoutes sur Spotify – félicitations ! Qu’est-ce que cela signifie pour toi ?

C’est un sentiment un peu fou, en vrai ! D’autant plus que "Desert Rose", mon autre single, approche les 2 millions d’écoutes – ce que je trouve encore plus fou, car c’est un des morceaux les plus personnels que j’ai jamais écrit. C’est incroyable de constater à quel point les choses ont changé, à quel point tout s’est bousculé pour moi depuis la sortie de "High Highs to Low Lows"… Aujourd’hui, je suis juste super-excitée par la vie.

Tu es de retour avec deux nouveaux singles. Qu’est-ce qui t’a inspirée pour "Challenge", le premier de ces deux titres sorti le 14 septembre dernier, et qui à mon sens sonne vraiment comme morceau tout droit sorti de la scène R’n’B des années 1990 ?

Pour ce morceau, j’ai bossé main dans la main avec Stelios, aussi bien sur la production que sur l’écriture. J’avais envie de faire un truc un peu plus… sexy. Parce que tu sais, j’ai tellement été concentrée sur ma carrière ces derniers temps que je n’ai eu aucun temps pour la romance… D’ailleurs, je me rends compte que si je devais rencontrer quelqu’un, il faudra absolument que cette personne comprenne que la musique restera mon premier amour [rires].

"Faire de la musique avec quelqu’un, c’est un acte qui te place dans une position très vulnérable"

Le second single "For the Crowd", sorti ce vendredi 21 septembre, est très différent, beaucoup plus mélancolique. C’est quoi, l’histoire de cette chanson ?

Cette chanson m’est venue en tête à l’issue d’un concert auquel j’assistais, et qui m’a vraiment, vraiment énervée. Parce que ça se voit quand un artiste fait de la musique dans le simple but de faire plaisir à son public et pas parce qu’il aime ça, tu vois ? Et c’est ce qui s’est passé ce soir-là. Donc j’étais saoulée.

Et en sortant du concert, j’étais dans le taxi, et la mélodie du couplet m’est tout de suite venue en tête. Le lendemain, j’étais en studio, on l’a peaufinée… Et quand on a fini le morceau, je me suis rendu compte qu’il était beaucoup plus profond que le concert auquel j’avais assisté.

Pour chacun de ces deux titres, tu t’es alliée au producteur Stelios, avec lequel tu as déjà plusieurs fois collaboré. Qu’est-ce qui te plaît tant dans le fait de travailler à ses côtés ?

Faire de la musique avec quelqu’un, c’est un acte qui te place dans une position très vulnérable. Et je me sens juste super à l’aise avec Stelios. Quand il produit, il me laisse apporter mes propres idées, ce que j’apprécie énormément. Et puis, c’est aussi un incroyable auteur (et une incroyable personne de façon générale !).

"Sexy, mais en même temps moody, chill, marrant et surtout honnête"

Dirais-tu que ta musique a changé depuis "High Highs to Low Lows", qui est sorti il y a quasiment un an jour pour jour ?

Il n’y aura jamais un deuxième "High Highs to Low Lows", mais je continue à approcher ma musique de la même façon que je l’ai fait pour ce titre, c’est-à-dire en exprimant mes sentiments et les états par lesquels je passe exactement comme je les ressens.

Mes morceaux peuvent parfois sonner différemment les uns des autres, mais si on regarde dans l’ensemble, tout est connecté de façon logique. Tout est sexy, mais en même temps moody, chill, marrant et surtout honnête. En tout cas, je crois que c’est important, de changer, d’évoluer en tant qu’artiste, et je pense que tu ne peux le faire qu’à partir du moment où tu t’autorises à expérimenter de nouvelles idées, de nouvelles sonorités.

Du coup Lolo, quel est ton prochain challenge ?

Conquérir le monde. Je crois que c’est un challenge assez grand, non ?

Lolo Zouaï. (© Grace Rivera)

"Challenge" et "For the Crowd", les deux nouveaux singles de Lolo Zouaï, sont disponibles sur Spotify et iTunes.

À voir -> Des Eagles à Ja Rule : le Shuffle de Lolo Zouaï

Par Naomi Clément, publié le 21/09/2018

Copié