AccueilMusique

Linkin Park a fait sauter une vidéo de Donald Trump sur Twitter

Publié le

par Louise Leboyer

Le président américain avait utilisé une de leurs chansons sans leur autorisation.

La liste des chansons interdites d’utilisation par Donald Trump s’allonge. Après "We Are the Champions" de Queen, "You Can’t Always Get What You Want" des Rolling Stones ou "Skyfall" d’Adele, le président ne pourra pas non plus utiliser "In the End" de Linkin Park. 

Dans un tweet, Dan Scavino, le responsable des réseaux sociaux de la Maison-Blanche, partageait une vidéo de campagne de Donald Trump dans laquelle était utilisé le tube du groupe de rock. Publiée samedi et retweetée dans la foulée par le président américain, la vidéo a depuis été désactivée. Seul message désormais : "Ce média a été désactivé suite à un signalement du détenteur des droits d’auteur." 

À l’instar de Rihanna, Pharrell Williams, Neil Young ou encore les Beatles, Linkin Park ne souhaite pas que leurs musiques soient utilisées par l’occupant actuel de la Maison-Blanche. Le groupe l’a fait savoir dans un tweet on ne peut plus clair. "Linkin Park n’a pas soutenu et ne soutient pas Trump, ni n’autorise son organisation à utiliser notre musique. Une lettre de mise en demeure a été envoyée."

Une décision loin d’être étonnante puisque Chester Bennington, ancien chanteur principal du groupe, s’était publiquement opposé à Donald Trump. Le chanteur, décédé il y a 3 ans, avait affiché ses positions dans un tweet. "Je le répète… Trump est une plus grande menace pour les USA que le terrorisme !! Nous devons faire entendre nos voix et défendre ce en quoi nous croyons."

Début juillet, le magazine Forbes publiait une liste non-exhaustive des artistes qui ont interdit à Donald Trump d’utiliser leurs chansons. Le plus souvent pour des raisons politiques. Une énumération qui n’a de cesse de s’agrandir, et à laquelle il faudra désormais ajouter Linkin Park. 

À voir aussi sur konbini :