AccueilMusique

Une peintre accuse Kendrick Lamar et son label d’avoir volé son travail dans le clip de "All The Stars"

Publié le

par Naomi Clément

La peintre Lina Iris Viktor se dresse aujourd’hui contre l’équipe derrière la musique de Black Panther, le nouveau film des studios Marvel, qui aurait utilisé les œuvres de sa série "Constellations" sans son autorisation.

À gauche, une image tirée du clip de "All The Stars", de Kendrick Lamar et SZA ; à droite, la toile "Constellation I" de l’artiste Lina Iris Viktor. (© Universal Music Group/Instagram de Lina Iris Viktor)

Une semaine après sa sortie, le clip de "All The Stars", morceau phare de la bande originale du film Black Panther interprété par Kendrick Lamar et SZA, fait déjà polémique. Comme le rapporte ce 11 février le New York Times, le rappeur américain et son label Top Dawg Entertainment (TDE) sont accusés par l’artiste Lina Iris Viktor d’avoir volé son travail.

Cette peintre anglo-libanaise, dont la série "Constellations" semble effectivement prendre vie dans le clip (à partir de 2 min 59), affirme avoir été contactée par deux fois par les créateurs du film de Marvel, qui souhaitaient inclure ses œuvres dedans, avant de décliner la proposition.

Samedi 10 février, Christopher Robinson, l’avocat de Lina Iris Viktor, aurait ainsi envoyé une lettre à Anthony Tiffith, fondateur de TDE, accusant ce dernier d’avoir violé les droits d’auteur de la jeune femme et de ses toiles parsemées d’or, qui célèbrent les femmes noires.

Partiellement retranscrite par le New York Times, cette lettre affirme que le clip de "All The Stars" contient un segment de dix-neuf secondes "qui ne fait pas qu’incorporer une vision immédiatement reconnaissable du travail de Lina Iris Viktor, mais aussi de nombreux éléments spécifiques issus de sa série de peintures 'Constellations', tels que des motifs stylisés d’animaux mythiques, des formes géométriques dorées placées sur un fond noir, et des motifs texturés, placés en forme de grille".

Interrogé par le New York Times, Christopher Robinson a déclaré :

"Nous faisons ici face à un problème éthique, car ce que le film prétend faire, c’est parler de l’émancipation des Noirs, de l’excellence africaine – c’est tout le concept de ce film. Et tout en promouvant ce discours-là, ces gens volent le travail d’artistes africains."

Pour le moment, Kendrick Lamar, Anthony Tiffith et Disney – qui possède les studios Marvel depuis 2009 – ont refusé tout commentaire.

À lire -> Les plus beaux plans du dernier clip de Kendrick Lamar & SZA, "All The Stars"

À voir aussi sur konbini :