Lily Allen via Instagram

Lily Allen se confie sur son agression sexuelle par un grand nom de l’industrie musicale

Alors qu’elle s’apprête à sortir ses mémoires, l’artiste de 33 ans est revenue dans une interview sur son expérience dans une industrie "toxique" à l’encontre des femmes.

(© Lily Allen, via Instagram)

Environ un an après les débuts du mouvement #MeToo, la chanteuse Lily Allen s’est exprimée auprès du journal The Guardian sur le silence qui continue à régner au sein de l’industrie du spectacle. Dans My Thoughts Exactly, son autobiographie à paraître à la fin du mois, elle explique que le monde de la musique "permet et parfois même soutient un comportement toxique exercé par les hommes à l’encontre des femmes".

Publicité

Pour souligner son propos, l’artiste de 33 ans se confie sur les détails d’une agression dont elle aurait elle-même été victime et qu’elle avait précédemment évoquée. L'agression se serait produite à l'issue d’une soirée à Los Angeles. La jeune femme raconte s'être fait accompagner, alors qu'elle était ivre, par une puissante figure de l’industrie musicale dans la chambre de ce dernier, pour qu’elle puisse dormir.

Elle raconte : 

"Je me suis réveillée à 5 heures du matin, car je pouvais sentir quelqu’un appuyant son corps nu contre mon dos. J’étais aussi nue. Je pouvais sentir quelqu’un essayer d’insérer son pénis dans mon vagin et gifler mes fesses comme si j’étais une strip-teaseuse dans un club. J’ai fui aussi rapidement que possible, j’ai trouvé mes habits rapidement et couru de sa chambre à la mienne".

Publicité

À l’époque, la jeune femme, choquée par les événements, préfère ne pas se confronter à son agresseur ni dénoncer l’attitude de cet homme continuant à travailler avec lui, de peur d’être cataloguée comme hystérique, difficile, ou quelqu’un sur qui on ne peut pas compter. À son retour à Londres, elle consulte cependant un avocat afin de signer un affidavit documentant ses souvenirs de l’agression : "Je voulais qu’il soit enregistré que j’ai été abusée sexuellement par quelqu’un avec qui j’ai travaillé."

Si Lily Allen choisit de partager les détails de cette agression aujourd’hui, c’est que la chanteuse estime ne pas être la seule artiste à avoir vécu une aussi terrible expérience. Parmi les potentielles solutions, elle évoque l’intérêt de créer un syndicat pour les musiciens, voire une organisation réservée aux femmes. Elle conclut : "Essayons et apprenons à nos filles à être plus fortes et plus résistantes, à être moins reconnaissantes, plus instantes à vouloir être prises au sérieux et plus bruyante pour dire non."

Par Sophie Laroche, publié le 17/09/2018

Pour vous :