Lil Uzi Vert se prend pour Blade dans le clip de "Sanguine Paradise"

Vampires, katanas, clubbing extrême et douche de sang sont au programme.

Lil Uzi Vert revient nous hanter avec son second clip de l’année, après celui de "That’s A Rack" et son orchestre de femmes nues. Cette fois-ci, le rappeur de Philadelphie tape dans le sanglant avec une reprise très à propos de la scène d’ouverture du film Blade, sorti en 1998.

Publicité

On y retrouve tous les détails qui avaient fait de ce long-métrage l’un des plus marquants de la fin des années 1990 : un club plein à craquer de vampires en transe, une douche de sang pour le drop et un massacre par un samouraï des temps modernes à la coupe ciselée au couteau. Un classique !

Joué par Wesley Snipes, Blade est un chasseur de vampires expert en arts martiaux. Il est aussi le premier superhéros noir de l’histoire du cinéma. Avec les arrivées sur nos écrans de Black Panther et Luke Cage ces dernières années (sans oublier prochainement Yasuke le samouraï noir), Blade fait un retour dans le rap actuel.

Publicité

Déjà à l’époque de sa sortie, le film était proche du milieu urbain : sa bande-son comprenait des morceaux inédits de Mystikal, Gang Starr avec M.O.P., Mobb Deep avec Bounty Killer, ou encore KRS-One avec Channel Live. Le reste était un mélange unique de Drum and Bass dégoulinante et de Big Beat extrême. Toute une époque. 

En reprenant cet univers à la perfection, Lil Uzi Vert continue de jouer sur la corde emo-horror – un penchant dérangeant et subversif qu’on retrouve aussi chez plusieurs de ses comparses, comme Trippie Redd et bien sûr XXXTentacion. Mais depuis sa semi-disparition, le rap a beaucoup changé. Certains artistes (comme Juice WRLD) ont pris une place plus importante, à la croisée de différents styles, souvent moins radicaux. Il sera intéressant de voir comment Uzi se placera au milieu de ce nouvel échiquier et quelle sera sa direction artistique.

Publicité

Cela fait maintenant presque deux ans qu’on attend la suite du désormais classique Luv is Rage 2. Après sa  sortie, l’auteur du non-tube "XO Tour Llif3" a erré dans les limbes de la musique, entre dépression et manque d’inspiration, bloqué par un contrat qui ne lui va plus. Mais en 2019, tout va mieux : Jay-Z l’a libéré du joug de DJ Drama et Don Cannon (qui l’avaient signé dès ses débuts sur leur label Generation Now, via Atlantic). La rupture est maintenant actée et l’album Eternal Atake est attendu d’ici la fin de l’année sur Roc Nation.

(© Roc Nation)

Par Aurélien Chapuis, publié le 04/07/2019

Copié

Pour vous :