AccueilMusique

Hollande prêt à "mettre les moyens pour sécuriser" un concert de Black M à Verdun

Publié le

par Théo Chapuis

Le concert de Black M aura-t-il finalement lieu ?

En interview ce matin sur Europe 1, François Hollande a expliqué que l'État était prêt à "mettre les moyens pour sécuriser" le concert de Black M en marge des commémorations de la bataille de Verdun.

Le concert de Black M à Verdun aura-t-il finalement lieu ?

La balle est à nouveau dans le camp du maire de Verdun. Ce matin sur Europe 1, le président de la République a déclaré que l'État était prêt à "mettre les moyens pour sécuriser" le concert de Black M, initialement prévu dans la petite ville de la Meuse. François Hollande, invité ce matin dans la matinale de la radio, s'est donné une heure pour convaincre face à Thomas Sotto et Jean-Pierre Elkabbach. Après la défense de son bilan et de la loi El Khomri, le président a conclu sur l'actualité de l'annulation préalable du concert du chanteur controversé à Verdun :

"Si le maire voulait – c’est à lui d’en décider – l’État mettrait les moyens pour sécuriser le concert. Et de toute façon, les subventions qui avaient été promises pour ce spectacle ou pour d’autres seraient de toute façon maintenues."

François Hollande a rappelé par ailleurs que le concert de Black M n'entrait pas à proprement parler dans les commémorations solennelles, mais en marge : "Cette initiative était après la cérémonie, pour que des jeunes puissent avoir un moment festif. Je comprends qu'ils puissent aussi être associés", a-t-il concédé.


François Hollande s'exprime sur l'annulation du...
par Europe1fr

Sans citer l'action de l'extrême droite, le président a défendu le maire socialiste Samuel Hazard, qui "a subi des pressions inouïes de violences, de haine parce que c’était Black M qui avait été choisi, a déclaré François Hollande. Ne voulant pas créer d’incident, voulant sans doute préserver l’ordre public, il y a renoncé […]. C’est sa seule décision", a-t-il ajouté, rappelant même le passé familial du chanteur d'origine guinéenne. D'après Black M, son grand-père a combattu parmi les tirailleurs sénégalais pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Risques forts de troubles à l'ordre public"

Une forte mobilisation de l'extrême droite a poussé la municipalité à annuler le concert. Le maire Samuel Hazard a justifié l'annulation par la pression subie par "des groupuscules" qui "menacent de troubler l'ordre public", mais a également témoigné avoir été "menacé physiquement". "Nous assistons à un déferlement de haine et de racisme. Nous sommes alertés par les services de l’État de risques forts de troubles à l’ordre public", peut-on lire dans un communiqué de la mairie publié vendredi 13 mai.

Dès lors, Samuel Hazard a fait savoir dans les colonnes de L'Est républicain que Black M "avait été proposé par l’État", en contradiction avec ce qu'a affirmé de son côté le secrétaire d’État aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, mercredi 11 mai : "Ce n’est ni l’État, ni le gouvernement, ni le président de la République qui ont choisi tel ou tel chanteur."

Le rappeur devait se produire le 29 mai, après une cérémonie officielle célébrant le centenaire de la bataille de Verdun en présence de François Hollande et de la chancelière allemande, Angela Merkel. Reconnue dans le monde entier comme l'une des batailles les plus meurtrières de l'histoire, elle a fait plus de 700 000 victimes lors de la Première Guerre mondiale et a acquis une charge hautement symbolique.

Pourquoi Black M dérange

Plusieurs dérapages ont été reprochés à Black M, membre du groupe Sexion d'Assaut. Parmi les plus récurrents, citons les paroles homophobes du titre "On t’a humilié", sorti sur la mixtape La Terre du Milieu, en 2005 : "Je crois qu’il est grand temps que les pédés périssent. Coupe-leur le pénis, laisse-les morts, retrouvés sur le périphérique." Si ce n'est pas lui qui tient ces propos, en 2010 la formation persiste et signe dans une interview où elle se déclare "cent pour cent homophobe".

Autre expression malheureuse, cette fois-ci sur le terrain religieux : le mot "kouffar", qu’on peut traduire par "mécréant", qu’on entend dans le hit "Désolé" : "Je me sens coupable quand je vois ce que vous a fait ce pays de kouffars."

"Une immense fierté"

Après avoir déclaré avant la polémique à propos de ce concert que "c’est de la scène", Black M s'est de nouveau exprimé samedi 14 mai dans un message à cœur ouvert sur Facebook, signé Alpha Diallo, son nom à la ville.

Après avoir introduit son message en rappelant, photo à l’appui, le combat mené par son grand-père d’origine guinéenne lors de la Seconde guerre mondiale au sein des tirailleurs sénégalais – au même titre que ceux qui ont perdu la vie lors de la bataille de Verdun –, Black M enchaîne :

"J’ai ressenti une immense fierté lorsque l’on a fait appel à moi pour participer à un concert en marge de la commémoration de la bataille de Verdun pour l’ensemble des jeunes Français et Allemands réunis ce jour-là."