Les 6 concerts incontournables du festival Marsatac

Les 15, 16 et 17 juin prochains, c’est la 20e édition du festival marseillais Marsatac. Un événement à ne manquer sous aucun prétexte.

Chaque année depuis 20 ans, le festival Marsatac met les petits plats dans les grands pour nous offrir un événement à la hauteur de la ville qui l’accueille. Comme l’année dernière, c’est au parc Chanot que la manifestation a choisi de prendre ses quartiers. Au menu ? Trois scènes (deux dedans, une dehors) dans une ambiance "Coconut Beach" avec palmiers en plastique et fausse plage.

Publicité

Aux côtés d’IAM, tête d’affiche cinq étoiles, on retrouvera de grands noms de la scène rap française (Nekfeu, Roméo Elvis, Lomepal, Lord Esparenza ou encore Moha La Squale), mais aussi des rappeurs venus d’ailleurs comme la perle irlandaise Rejjie Snow, dont le dernier album Dear Annie continue de nous envoûter, ou les révélations américaines du label de J. Cole, Earthgang et J.I.D.

Niveau électro, comme d’habitude, les représentants du genre ne sont pas en reste : Petit Biscuit, Sam Paganini, Paul Kalkbrenner, Bicep, Nina Kraviz et Hungry 5 seront de la partie. Tous les ingrédients sont réunis pour nous offrir un week-end démentiel dans la cité phocéenne. Pour choisir vos concerts, nous vous avons concocté une petite sélection de six shows immanquables de cette 20e édition.

IAM, à domicile

–> Vendredi 15 juin (21h - 22h30)

Publicité

L’année dernière, Marsatac a fait remonter sur scène la Fonky Family pour un concert historique. Cette fois, un autre groupe local mythique a répondu à l’appel : IAM. Principales têtes d’affiche de cette édition, Akhenaton, Shurik’n, Imhotep, Kephren et Kheops sont prêts à briller à domicile. D’autant plus que leur album culte, L’École du micro d’argent, a 20 ans cette année.

Moha La Squale, le conquérant

-> Samedi 16 juin (22h30 - 23h30)

Publicité

Encore inconnu au bataillon il y a moins d’un an, le jeune MC du quartier de La Banane à Paris a été propulsé sur le devant de la scène grâce à ses nombreux freestyles publiés sur les réseaux. Fort d’un talent indéniable au micro, d’un charisme sans pareil et d’une grande énergie sur scène, le rappeur offrira l’occasion en or au public marseillais de découvrir son premier album, Bendero, en live.

Roméo Elvis et Lomepal, le duo de choc

–> Vendredi 15 juin (18h40 - 20h30)

Publicité

Roméo Elvis et Lomepal font des merveilles. Que se passerait-il si les deux MC officiaient ensemble ? Comme le rap n’a pas de frontière, c’est exactement ce qui nous attend ce week-end. Accompagné de son fidèle producteur Le Motel, Roméo a brillé avec sa série d’albums Morale. Lomepal a frappé fort l’an dernier avec Flip, dans lequel il affirmait sa bipolarité. Les deux promettent de faire des étincelles.

Rejjie Snow, le chill à l’irlandaise

-> Samedi 16 juin (19h30 - 20h30)

Avec sa voix grave, son flow nonchalant et ses vibes tantôt jazzy, tantôt funky, Rejjie Snow est un véritable joyau du rap irlandais. Porté disparu depuis de nombreuses années, il a récemment dévoilé l’EP, Dear Annie, censé annoncer l’arrivée d’un autre album. L’attente fut longue, mais valait le coup : Rejjie Snow a tenu toutes ses promesses et ne demande qu’à transformer l’essai sur scène.

Bicep, les soundbuilders musclés

-> Samedi 16 juin (1h15 - 2h30)

À mi-chemin entre le downtempo et la house de dancefloor, le duo electro originaire de Belfast, Bicep régale. Après avoir balancé plusieurs EP et mix sur différents labels, ils ont offert leur premier album éponyme en écoute gratuite sur leur Bandcamp.

Depuis plusieurs années maintenant, les amoureux d’electro peuvent se délecter sans peine de leurs productions à la fois solides, riches et mystérieuses. En presque 10 ans de carrière, ils ont parcouru un long et l’impatience de les voir faire bouger la foule nous envahit à chaque date.

Or:la, le nouveau souffle du DJing 

-> Dimanche 17 juin (15h -16h30)

La jeune DJ d’origine Irlandaise commence en 2012 à collectionner les vieux vinyles. Diggeuse au spectre musical assez large, elle démontre ses talents à la production avec son premier EP, Uk Lonely, sorti en 2016. Depuis, elle ne cesse d’affirmer son style partout où elle passe. Dans ses sets, elle n’hésite pas à varier les styles, preuve en est dans sa Boiler Room, avec des tracks aussi bien broken beats, acid que techno ou house. Son énergie déployée sur la plage du Petit Roucas, l’étendue de sa culture musicale n’attend plus que de nous émerveiller.

La billetterie et la programmation complète pour le festival Marsatac sont à retrouver ici.

Par Jérémie Léger, publié le 12/06/2018

Copié

Pour vous :