Les artistes à suivre en 2013 selon The Guardian

Être un quotidien historique de qualité et d'influence au United Kingdom n'empêche pas The Guardian de dénicher ce qui se fait de mieux sur la scène musicale toute l'année. 

Alors quand le journal choisit un panel de 213 personnes de l'industrie musicale (Dj's, programmateurs, patrons de label) triées sur le volet pour prédire qui fera le son "made in UK" en 2013, la crédibilité est double. Un petit aperçu, commenté bien sûr par nos soins.

Publicité

Aluna George

Comme une évidence, on vous a parlé d'eux tout au long de l'année 2012 sur Konbini, leur présence ici ne surprend personne. Solides en live où Aluna Francis balancent des danses hypnotiques, créatifs et bénéficiant du "support" de plusieurs poids lourds mondiaux (dont Pitchfork)2013 sera sans aucun doute l'année du succès pour Aluna George. The Auto Interview

King Krule

Un cliché d'anglais sur pieds, le rouquin a une voix incroyable. Lors de son passage au Point FMR il y a quelques mois, il a médusé le public parisien de voix grave, contrastant avec ses instrus psychés et entêtantes. Un power boy qui doit confirmer cependant car son potentiel mainstream semble restreint.

Angel Haze

Ça sonne comme de l'Azealia Banks sauce UK, avec un peu moins de fashion et un peu plus de trash et de drugs. On reste cependant dans le même registre en  plus hip hop. C'est cool, efficace, mais ça ne devrait pas faire long feu surtout qu'une concurrence féroce sévit dans le genre.

Publicité

Peace

Ben Peace c'est classe, rien à dire sur ces quelques morceaux. Les riffs de guitare rappellent quelque peu les Foals, bien calés sur la batterie, la voix est juste, à la fois douce et agressive. Ça risque de marcher, si leur manager fait bien son taf.


Little Green Cars

Un boys-band irlandais rempli de belles gueules qui joue du rock un peu garage un peu pop et qui semble tomber à point, bref efficace ! À suivre, de loin par contre.

Publicité

Comme pour la BBC, reste à voir maintenant si le Guardian aura eu raison !

Par Martin Samson, publié le 17/12/2012

Pour vous :