Pochette album

Les Arctic Monkeys vont ressortir leur premier album en vinyle

Les Arctic Monkeys s’apprêtent à donner une seconde jeunesse à leur premier album, Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not, avec une réédition vinyle dont la sortie est prévue juste avant une série de concerts et un nouvel album annoncé pour cette année.

C’est en 2006, soit il y a douze ans déjà, que le monde découvrait vraiment les Arctic Monkeys, groupe formé en 2002, avec la sortie de leur premier album intitulé Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not. Un projet incontournable dans la discographie du groupe de rock britannique originaire de Sheffield.

Publicité

Cette année, ils ont décidé d’offrir à leur public une réédition en vinyle prévue pour le mois d’avril prochain. Décidément, le rock des années 2000 revient en force en ce moment. Ce sont les spécialistes en la matière de chez Vinyle Me, Please ! qui ont annoncé la nouvelle sur Instagram, et ont sacré l’opus en question "disque du mois".

Au-delà de ce titre prestigieux, que nous réserve cette nouvelle édition ? A priori, pas de nouveaux titres exclusifs déterrés pour l’occasion, mais un vinyle relooké en couleur "fumée". À l’intérieur, un livret de 16 pages comprenant de nombreuses photos et les paroles des morceaux.

Qu’il s’agisse des fans d’Alex Turner et sa bande ou simplement des collectionneurs d'albums classiques de rock indie, la réédition Whatever People Say I Am, That’s What I’m Not promet de faire l’objet de toutes les convoitises.

Publicité

Les Arctic Monkeys ne sont d’ailleurs pas les seuls à jouer la carte de la nostalgie ces derniers temps. Il y a quelques jours, c’est le groupe de rock Bloc Party qui annonçait une tournée hommage à son premier album Silent Alarm sorti en 2005.

De leur côté, les Arctic Monkeys sillonneront eux aussi les routes d’Europe pour une série de concerts et de festivals estivaux. Une date en France est d’ailleurs déjà fixée, en attendant le premier single d’un nouvel album qui ne devrait plus tarder non plus.

Par Jérémie Léger, publié le 21/03/2018

Pour vous :