AccueilMusique

L'empreinte éternelle de Chuck Berry sur le cinéma en 8 morceaux

Publié le

par Sophie Laroche

Chuck Berry performing at the 1984 Grammys, where he received a Lifetime Achievement Award.

Le musicien nous a quittés le 18 mars, à l'âge de 90 ans. Il laisse derrière lui un héritage musical foisonnant ainsi qu'une empreinte hors du commun sur la pop culture.

Chuck Berry lors de la cérémonie des Grammy Awards de 1984, où il reçut un prix pour l'ensemble de sa carrière. (© Bettmann/Getty)

Demandez à tous les grands noms du rock de citer leurs modèles et vous pouvez être sûrs de retrouver Chuck Berry. Cependant, la légende du rock'n'roll n'a pas fait qu'inspirer les musiciens. En effet, de "Johnny B. Goode" à "You Never Can Tell", le septième art a puisé dans son répertoire bon nombre de morceaux iconiques.

Son sens du rythme, sa voix chaleureuse et les thèmes légers qu'il abordait ont offert à certaines scènes un petit plus non négligeable, créant ainsi de véritables moments de cinéma dont on se rappelle encore aujourd'hui. Afin de célébrer l'artiste, décédé le 18 mars à l'âge de 90 ans, voici une liste non exhaustive de ses morceaux qui ont laissé leur marque sur le grand écran.

American Graffiti (1973) – "Almost Grown" :

C'est l'été 1962, la jeunesse des petites villes américaines s'ennuie. Pour passer le temps et profiter des derniers instants de liberté avant l'université ou le travail, elle n'a que les virées en voiture et le rock'n'roll. C'est dans ce décor que résonnent les notes de guitare de Chuck Berry et son entêtant "Almost Grown".

Retour vers le futur (1985) – "Johnny B. Goode" :

"Johnny B. Goode" est sûrement le morceau de Chuck Berry le plus utilisé dans des BO de films. Parmi toutes les utilisations faites de ce titre, une seule continue d'imprégner les esprits, celle de Retour vers le futur avec sa reprise endiablée par le personnage de Marty McFly.

Maman j'ai raté l'avion (1990) – "Run Run Rudolph" :

Ce film culte de Noël a lui aussi emprunté au répertoire de Chuck Berry. Pour illustrer la course effrénée du jeune Kevin McCallister, qui cherche à rattraper ses parents à l'aéroport, le réalisateur Chris Columbus a misé sur "Run Run Rudolph" – dont le titre fait référence au célèbre renne du Père Noël avec un nez rouge.

Beethoven (1992) – "Roll Over Beethoven" :

La vivacité de la musique de Chuck Berry crée une atmosphère qui se prête parfaitement à la comédie. Ainsi, on retrouve encore une fois la légende du rock'n'roll dans un film familial. Avec "Roll Over Beethoven" pour rythmer les aventures du plus célèbre des saint-bernard, le clin d'œil est évident.

Pulp Fiction (1994) – "You Never Can Tell" :

À l'instar de celle de "Johnny B. Goode" dans Retour vers le Futur, l'utilisation de "You Never Can Tell" dans Pulp Fiction est iconique. Un morceau aux sonorités tropicales qui nous a donné envie plus d'une fois d'imiter Mia Wallace et Vincent Vega.

Men in Black (1997) – "Promised Land" :

C'est le choc des cultures. Chuck Berry (repris ici par Elvis) est invoqué au milieu des extraterrestres. Pourtant, après réflexion, cela ne paraît pas si loufoque, l'extravagance de l'auteur accompagnant parfaitement celle de ce blockbuster qui a marqué la fin des années 1990.

Cœurs perdus en Atlantide (2001) – "Carol" :

On change ici complètement de registre pour verser du côté du drame. Un choix qui illustre aussi la richesse du répertoire de Chuck Berry. Ici, le titre "Carol" accompagne un homme dans la recherche de son passé.

Cars (2006) – "Route 66" :

D'American Graffiti à Maman j'ai raté l'avion, il y a quelque chose de profondément jeune dans les musiques de Chuck Berry. C'est sans doute que les thèmes simples qu'il abordait se prêtent parfaitement aux films liés à l'enfance. Cars le prouve une nouvelle fois, en lui empruntant "Route 66" pour sa bande originale.

Si sa mémoire perdure notamment grâce au cinéma, elle continuera aussi à s'exprimer à travers sa musique. Le jour de son 90e anniversaire, Chuck Berry avait annoncé la sortie d’un nouvel album, son premier en près de quarante ans, sobrement intitulé "Chuck". L’album, enregistré dans des studios près de Saint-Louis, devrait sortir dans le courant de cette année.

À voir aussi sur konbini :