AccueilMusique

L’emblématique guitare de Ian Curtis vendue 210 000 dollars aux enchères

Publié le

par Valentin Després

L’instrument était devenu célèbre grâce au clip du classique "Love Will Tear Us Apart" de Joy Division.

Une pièce légendaire de l’histoire du rock anglais vient de changer de mains. Ce mardi à Londres, la guitare signature Vox Phantom VI de Ian Curtis a été vendue 210 000 dollars par la maison de ventes aux enchères britannique Bonhams. Les fonds seront reversés à des œuvres de charité, a précisé la société.

L’instrument en forme de pentagone a acquis sa notoriété grâce au clip de la chanson culte de Joy Division "Love Will Tear Us Apart". Le groupe s’en était également servi lors de sa tournée européenne de 1980 et pour l’enregistrement du morceau "Heart and Soul", présent lui-aussi sur le deuxième et dernier album de la formation, Closer.

Après le suicide de son propriétaire, la guitare s’est retrouvée entre les doigts de Bernard Sumner, second guitariste du groupe. Celui-ci l’a ensuite cédée au guitariste des Smiths, Johnny Marr, qui a finalement décidé de lui rendre l’instrument, quinze ans après.

La fille de Ian Curtis, Natalie, l’a enfin récupérée et conservée jusqu’à la vente aux enchères de ce mardi 13 octobre. Elle explique :

"La guitare est arrivée à un moment de ma vie où je souhaitais en savoir plus sur mon père. […] Je ne suis pas du tout musicienne, mais il est fascinant de l’observer. C’est un objet si personnel […]. 

La Phantom est particulièrement intéressante à mes yeux parce que son design est tout à fait inhabituel. J’ai grandi et travaillé autour de musiciens, j’ai vu de nombreuses guitares mais je n’en ai jamais vu une pareille. Mon père était obsédé par l’apparence des choses, si j’en crois tout ce qu’on m’a raconté à son sujet, donc je pense que la Phantom a du sens parce que l’on ressent vraiment qu’il s’agit de la guitare de Ian Curtis."

En juin dernier, les amateurs de Joy Division ont fêté le quarantième anniversaire de la chanson posthume "Love Will Tear Us Apart". Ian Curtis y évoque l’agonie de son couple et les idées noires qui l’ont conduit au suicide le 18 mai 1980. Aujourd’hui encore, elle fait partie des morceaux les plus connus du groupe.

À voir aussi sur konbini :