AccueilMusique

Lee Scratch Perry brûle accidentellement son studio et ses archives

Publié le

par Thibault Prévost

Le père du dub jamaïcain Lee Scratch Perry vient d'annoncer la destruction totale de son studio d'enregistrement de Zurich dans un incendie accidentel.

Il y a beaucoup trop de jeux de mots vaseux à faire à partir des titres de Lee Scratch Perry pour tous les référencer ici, mais de City Too Hot à Fire, les possibilités sont légion. Dans un post Facebook daté du 3 décembre, le mythique producteur jamaïcain de 79 ans, père de la musique dub, a annoncé la destruction totale de son "studio secret" de Zurich, dévoré par les flammes après que son occupant ait oublié d'éteindre une bougie qui traînait.

HALLO MY FANSSOMETHNG VERY VERY SAD HAPPENDI FORGOTT TO OUT A CANDLE AND MY WHOLE SECRET LABORATORY BURNED OUT.MY...

Posté par Lee Scratch Perry (official) sur jeudi 3 décembre 2015

En plus du matériel d'enregistrement et des instruments amassés durant toute une vie, le studio contenait apparemment des centaines de vinyles, la célèbre collection de chapeaux du musicien et ses extravagantes tenues de scène. Sur les photos postées via Facebook (probablement prises par sa femme, "particulièrement en colère" selon Perry), on voit le vieil homme, l'air passablement abattu, poser au milieu de la pièce carbonisée.

Pour se requinquer, le producteur propose ensuite à se fans de lui confectionner des tenues de scène (sans donner ses mensurations, pratique) contre un accès backstage. Fire in Babylon.

À voir aussi sur konbini :