©DR/Picryl

L’EDM serait particulièrement nocive pour les poissons

D'après une étude de l'université de Miami, la faune marine n'apprécierait que très peu ce genre de musique.

Vous ne supportez pas l’EDM ? Eh bien vous êtes très loin d’être les seuls, puisque les poissons sont aussi concernés. C’est du moins ce que rapporte une étude de l’université de Miami, comme le relatent nos confrères de Pitchfork. Ainsi, l’institution universitaire de Rosenstiel en Floride a établi un lien entre le stress de la faune marine et les décibels de l’Ultra Music Festival de Miami. D’après les résultats, les poissons ressentent le même stress quand ils "subissent" l’EDM du festival que lorsqu’ils sont chassés par des prédateurs.

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe scientifique a prélevé le taux de cortisol – l’une des principales hormones liées au stress – de plusieurs poissons-grenouilles de Virginia Key, à savoir là où se déroule le festival. Dès la première nuit avec de la musique électronique, les spécialistes ont pu constater une hausse du taux de cortisol considérable sur les sujets étudiés, quatre à cinq fois supérieur à la moyenne.

Publicité

Et comme le festival n’était déjà pas en odeur de sainteté auprès de la ville à cause de problèmes réguliers de bruit et de gestion des déchets, cette nouvelle étude vient sceller son sort. À la suite de la parution de ces résultats, l’organisation du festival a annoncé que l’événement se déroulera ailleurs dès la prochaine édition, en mars 2020. Une première depuis 1999. A priori, ce ne sont pas les poissons qui vont regretter ce départ.

Par Guillaume Narduzzi, publié le 09/05/2019

Pour vous :