AccueilMusique

"LE VOLUME DOIT ÊTRE BAISSÉ" et CET ARTICLE NE DOIT PAS ÊTRE LU

Publié le

par Samuel Delwasse

On vous éclaire sur les dangers de la musique à fond (et il y a un tuto à la fin), même si on adore se titiller les tympans.

D’APRÈS VOTRE UTILISATION DES ÉCOUTEURS AU COURS DES 7 DERNIERS JOURS, LE VOLUME A ÉTÉ BAISSÉ POUR PROTÉGER VOTRE AUDITION.

Vous avez certainement reçu ce message plus d’une fois. Alors, en préambule, rappelons-le : oui, cette notification nous fait tous chier. Oui, on la supprime sans même réfléchir en se disant qu’on s’en fout. Mais oui, on a tort. Non, elle n’est pas inutile, et si elle arrive, c’est bien qu’on écoute la musique trop fort. Et ça, c’est mauvais pour notre audition. Même si la tentation et les sensations peuvent être fortes. Même si on a tendance à appuyer et kiffer. Mais non, cet article ne t’expliquera certainement pas comment désactiver cette notification.

"Des dommages irréversibles"

Rien qu’à la titraille, tu vois que ça sent pas bon… Mais il ne s’agit pas de s’alarmer dans le vide sur des dangers pour lesquels nous sommes ignares, car on peut aller découvrir tout ça de nous-mêmes. Toutes les statistiques et données relatives à la sensibilité auditive, et aux seuils de décibels à ne pas dépasser sont disponibles dans l’application "Santé".

Dans "Afficher toutes les données Santé", l’onglet "Niveau sonore des écouteurs" trace le nombre de notifications nous rappelant à l’ordre que l’on a reçues ces six derniers mois. De plus, l’application Santé répertorie nos habitudes d’écoute dans deux catégories différentes : OK, pour "une exposition à un niveau sonore inférieur à 80 dB qui ne devrait pas endommager notre audition" ; Bruyant, pour "une exposition prolongée et répétée à un niveau sonore élevé qui peut provoquer des dommages irréversibles".

Depuis le 12 février dernier, ces statistiques et envois de notifications ont été imposés par l’Organisation Mondiale de la Santé qui a instauré une norme obligeant les constructeurs de smartphones à informer les utilisateurs des dangers de l’écoute de contenu auditif à un niveau trop élevé. Selon la dernière étude de l’OMS, près de 50 % des jeunes de 12 à 35 ans, soit 1,1 milliard de personnes, risquent à terme de souffrir de pertes auditives en raison "d’une exposition prolongée et excessive à des sons forts".

Le professeur Frachet, chef du service ORL à l’hôpital Rothschild à Paris, s’est exprimé pour LCI sur l’importance de maintenir le niveau sonore en dessous de la barre des 80 dB, et les dangers de fatigue auditive en cas de dépassement de ce seuil : "Concrètement, cela se traduit par la sensation d’avoir les oreilles bouchées par du coton, ou par un bourdonnement. Il devient alors plus difficile de discriminer les sons et les voix, lorsqu’il y a du bruit autour". Il préconise également de "faire une pause d’une heure toutes les deux heures d’écoute", pour reposer son système auditif.

Apple s’appuie également sur les données de l’OMS pour indiquer les limites d’heures d’écoute sur 7 jours (selon le nombre de décibels) à ne pas dépasser, au risque de causer des dommages à nos capacités auditives :

75 dB - 127 heures 
80 dB - 40 heures 
90 dB - 4 heures 
100 dB - 24 minutes
110 dB - 2 minutes
120 dB - 14 secondes

En gros, si tu veux écouter ton morceau préféré à 120 dB, il a intérêt d’avoir une super intro car au-delà de 14 secondes, c’est foutu pour tes oreilles.

Alors, comment écouter désormais sa musique ?

Car oui, maintenant qu’on t’a mis face à ton irresponsabilité, on va surtout t’aider à te rapprocher du droit chemin. Petit tuto, spécial Konbini, sur comment écouter sa musique de manière RAISONNÉE. Donc arrête de mettre le volume à fond comme un bourrin et de te bousiller les oreilles avec des artistes qui utilisent un max d’autotune. Déjà, parce que nombre d’entre eux l’utilisent mal (non, non, on ne donnera pas de noms). Mais surtout parce que tu fais du mal aux deux petits anges aux dessus de tes épaules.

Tu peux l’écouter à fond : Jvlivs II de SCH

Étrangement, certains albums sont mastérisés différemment, et se retrouvent publiés plus ou moins forts sur les plateformes. C’est notamment le cas de Jvlivs II. On aimerait bien pousser le son encore plus fort sur le deuxième refrain de « Zone à danger » quand il dit : « J’SUIS NÉ DANS L’INCEEEEEEENDIE, TU SAIS CE QUI S’EEEEEEEN SUIT, DANS LES ZONES À DAAAAAAANGER ». Tu devras te contenter du maximum. Régale-toi.

Tu dois l’écouter quelques niveaux en dessous : Thriller de Michael Jackson

Si tu veux éviter que ton tympan n’explose quand il dit "CAUSE THIS IS THRIIIIIILLER", mieux vaut y aller molo en descendant de 2-3 crans. Sinon, aucun doute qu’Apple n’attendra même pas la fin du morceau pour t’envoyer une notification. Mais on t’autorise à pousser un peu plus le son sur "Beat It" rien que pour le riff de Van Halen.

Tu dois l’écouter au niveau moyen : Sign of the Hammer de Manowar

Il est rentré dans le Guiness Book de l’album le plus brutal au monde. Donc là encore, par mesure de sécurité, n’essaie pas de livrer un combat de coqs face aux metalleux les plus hards du globe. Et si possible, tu t’éloignes même de deux mètres de tes écouteurs pour éviter de saigner des oreilles et de tacher ton pull.

Tu dois l’écouter au niveau 0 : Certified Lover Boy de Drake

À part le feat avec Lil Baby et 2-3 autres sons, c’est du Drake qu’on connaît par cœur et qu’on peut deviner les oreilles fermées. Ça sert à rien de t’infliger ça.

À voir aussi sur konbini :