AccueilMusique

Le problème des BET Awards avec les artistes d'origine africaine

Publié le

par Konbini Staff

Le traitement désobligeant infligé à des artistes africains de plus en plus connus mondialement porte préjudice à cette institution.

L'Afrobeat est partout. Cette musique d'origine africaine domine tous les classements et on ne compte plus les collaborations entre les artistes américains et africains. Il serait donc logique de s'attendre à retrouver ces tendances dans les prix distribués dans le monde de la musique. Pourtant, en 2017 les BET Awards (dont le but est de récompenser les artistes afro-américains) ont refusé de retransmettre la remise des prix à des artistes africains, ce qui constitue une négation de leur rayonnement culturel.

Le problème est connu depuis 2015, lorsque Wizkid a expliqué sur son compte Twitter pourquoi il avait voulu prendre ses distances avec ce prix organisé par la chaîne BET. Si Wizkid n'avait pas interpellé directement l'institution sur ces pratiques, l'artiste Fuse ODG avait remis le couvert sans ambages :

Traduction: "Chers BET Awards, si je ne suis pas venu cette année, c'est parce que vous nous remettez nos prix en coulisses. Vous n'avez aucun respect pour notre travail et notre réussite."

Et on ne peut pas dire qu'il ait tort. Qui peut dire que Wizkid – qui a remporté de nombreux prix, a collaboré avec Drake et part en tournée avec Future – n'est pas assez bon pour recevoir son prix sur la grande scène ? En fait, tout ça en dit plus long sur le rapport des BET aux artistes africains que sur les mérites de ces derniers.

L'interprétation de "Unforgettable" par French Montana aux BET Awards de cette année exemplifie à merveille cette injustice. L'artiste est peut-être d'origine marocaine, mais la mise en scène devant des acrobates au look "tribal" ne fait que renforcer des clichés vieillots sur l'Afrique noire.

Mais l'attitude de la cérémonie reflète davantage une forme d'idée américanocentrée de l'identité noire, qui nie de fait l'importance des Africains et de la diaspora africaine. Pourtant, les BET Awards continuent à profiter d'une image "pro-noire", grâce aux discours enflammés à la Jesse Williams qui s'y tiennent chaque année... tout en oubliant les Noirs d'Afrique et en leur remettant leurs prix en coulisses. Difficile de voir ce qui différencie BET de VH1 ou MTV. Il nous faut nous demander si nous devons continuer à soutenir cette chaîne qui n'inclut pas l'Afrique dans sa définition des Noirs.

Écrit par Diane Shaibu

À voir aussi sur konbini :