@thelightcarrier / Twitter

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux, spécial Booba vs Kaaris

Ou quand deux pères de famille se battent au milieu d’une boutique duty-free.

C’est triste à dire, mais la rencontre fortuite des deux rappeurs dans le hall 1 de l’aéroport d’Orly a littéralement fait notre journée. Filmée par quelques passants qui ont reconnu Booba et Kaaris dans la mêlée, la royal rumble s’est réglée à coup de low kicks, de grosses beignes, de bouteilles de parfums dans la gueule, et ce pour le plus grand bonheur de nos amis les twittos.

Niveau astrologie, on est en pleine phase rétrograde de Mercure et de Mars, soit le genre d’événements qui fout littéralement le bordel dans nos vies. Ceci explique cela.

Publicité

D’autres y voient même un événement historique, qui restera dans nos mémoires comme la légendaire Bataille d’Orly.

Publicité

Qui dit polémique autour d’un rappeur dit forcément politique qui s’en mêle…

Publicité

Publicité

Dans la mêlée, un certain Alexandre Benalla aurait également été aperçu.

Hasard du calendrier, une autre guerre des gangs aurait éclaté dans le Nord, la France s’embrase.

On a pas le même maillot mais on a la même passion…

Merci Jean-Jacques Amsallem pour le ralenti.

Cette bagarre entre les deux rappeurs, c’est aussi la triste image de deux pères de famille qui, en clash depuis des années pour des raisons qui nous échappent, s’affrontent au beau milieu d’un magasin duty-free, le tout sous les yeux ébahis du petit bonhomme des M&M’s.

Le grand Ibra TV, pas insensible à leurs ébats, a invité Booba et Kaaris à régler ça dans une cage de MMA.

Et si c’était un simple coup de com' de B2O pour annoncer la sortie de son prochain single ?

Faute de flingues ou d’objets tranchants, les deux "gangs" ont dû faire avec les moyens du bord. Vous noterez qu’en voyant cette bouteille de parfum posée sur le présentoir de la boutique, Booba s’est tout de suite dit que ça ferait une bonne arme de poing.

Alors qu’ils n’avaient qu’à sortir les pop-corn pour profiter du spectacle, certains ont trouvé le moyen de critiquer ceux qui ont filmé la scène.

Sans doute jaloux de ne pas avoir été convié, Rohff a fait tout son possible pour arriver à Orly à temps.

Le plus heureux de toute cette mascarade restera sans doute celui qui a réussi à repartir avec la casquette de Kaaris.

Par Henri Margueritte, publié le 01/08/2018

Copié

Pour vous :