Le Fyre festival compte rembourser ses dettes en vendant son merchandising

Soyez à l'affût pour obtenir une de ces pièces uniques.

Le Fyre Festival est revenu sous les feux des projecteurs en 2019 avec la sortie de deux documentaires à son sujet : l’un a été diffusé sur Netflix, l’autre sur Hulu. Ce festival, organisé en 2017 aux Bahamas, est devenu légendaire pour ses fails à répétition, dignes d’un film catastrophe.

C’est Billy McFarland qui était aux manettes de ce fiasco. Cet entrepreneur américain est depuis devenu une véritable légende de l’arnaque, avec Ja Rule en ambassadeur de renfort pour faire quelques blagues. Déjà traité sous toutes les coutures, ce véritable acte manqué tragicomique n’a pas fini de nous étonner.

Publicité

En effet, il faut maintenant éponger les dettes, qui s’élèvent à près de 26 millions de dollars (environ 22,9 millions d’euros). Billy McFarland purge actuellement une peine de 6 ans de prison pour fraude à la banque, fraude informatique et mensonges, mais les investisseurs sont toujours en attente de remboursement.

À lire aussi : Le docu sur le Fyre Festival est si effarant qu’on l’a regardé deux fois

Publicité

À l’époque, les agents fédéraux en charge de l’affaire ont saisi le merchandising de l’événement. Se rendant compte de l’intérêt grandissant pour ces pièces devenues rares, le service a décidé de vendre aux enchères les T-shirts, casquettes, shorts et autres chapeaux estampillés Fyre Festival. Du merchandising vendu par les services de police : uniquement en Amérique.

L’argent des ventes devrait représenter une goutte d’eau dans l’océan de dettes des organisateurs, mais il permettra de remettre à flot quelques victimes. Les premières enchères commencent à 200 dollars. Ne ratez pas cette possibilité d’obtenir un petit bout d’histoire, votre échantillon personnel du mur de Berlin-stagram.

Par Aurélien Chapuis, publié le 20/03/2019

Pour vous :