Le disque qui a lancé les Beatles vendu aux enchères

Ce n'est pas tous les jours qu'on peut acheter le disque qui a permis aux Beatles de signer leur contrat avec EMI en 1962. 

beatles

© Roger/Flickr

Dix mille livres sterling, soit près de 13 000 euros. C'est la somme de départ presque modeste à laquelle un très fameux disque des Beatles sera mis aux enchères le 22 mars. D'après CNBC, le disque a été conservé dans un grenier pendant plusieurs dizaines d'années et est décrit par la maison de ventes Omega, en Grande-Bretagne, comme "l'un des plus rares et des plus précieux de tous les enregistrements des Beatles". Rien que ça.

Publicité

Il faut dire que ce disque de légende est celui qui a tout simplement lancé les Beatles. D'après le communiqué d'Omega, c'est avec cette galette d'acétate que Brian Epstein, manager des tout jeunes Beatles, séduisit le label EMI. Dans une "tentative désespérée" pour décrocher un contrat à ses poulains (dont le batteur n'était pas encore Ringo Starr), il donna ce, disque annoté de sa main, à George Martin, un producteur d'EMI. Sur ce disque unique de 10 pouces, format 78-tours, George Martin a donc pu écouter le titre "Hello Little Girl" en face A et "Till There Was You" en face B.

Aperçu des deux faces du fameux "saint Graal" pour collectionneurs vendu aux enchères fin mars, annoté par Brian Epstein lui-même (Omega Auctions)

Aperçu des deux faces du fameux Saint-Graal des collectionneurs, vendu aux enchères fin mars, annoté par Brian Epstein lui-même (© Omega Auctions).

Ian Shirley, rédacteur en chef d'un guide d'achat pour collectionneurs de disques, décrit cet enregistrement comme "l'un de ces Saints-Graal, tel l'acétate original des Quarrymen que le groupe a enregistré seul". Les Quarrymen ? Le nom que les Beatles portaient jusqu'en 1960.

Publicité

Échange relique des Beatles contre maison

Par bien des aspects, ce disque est donc bel et bien une sorte de huitième merveille du monde pour beatlemaniac. Pourtant, il est resté oublié dans le grenier de Les Maguire pendant des dizaines d'années. Ce dernier était alors claviériste d'un autre groupe pop de Liverpool, Gerry and the Pacemakers, et c'est Brian Epstein qui lui a donné ce disque.

"Je n'ai jamais été un grand fan des souvenirs, mais les autres gens semblent aimer ça, a-t-il déclaré à la BBC. Ça ne représente pas vraiment quelque chose pour moi, alors je l'ai donné à ma petite-fille : elle espère acheter une maison après ses examens de comptabilité. J'espère que le disque partira pour un bon prix."

On ne se fait pas trop de souci là-dessus.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 29/02/2016

Pour vous :