La dernière lettre poignante de Leonard Cohen à Marianne, sa muse

Marianne Ihlen était celle qui avait inspiré au regretté chanteur les titres "So long Marianne" et "Bird on a Wire". Juste avant sa mort, il lui dédiait un dernier texte poignant.

Canadian singer and poet Leonard Cohen i

Marianne Ihlen a rencontré Leonard Cohen alors qu'elle n'avait qu'une vingtaine d'années. Ils se sont séparés dans les années 1970, mais le lien qui les unissait semble ne s'être jamais rompu. Elle est morte d'une leucémie, le 29 juillet dernier, à l'âge de 81 ans. Le chanteur et poète canadien l'a rejointe ce triste 10 novembre, à l'âge de 82 ans.

Publicité

La radio canadienne CBC raconte que lorsqu'il a appris qu'elle était malade, Leonard Cohen lui a envoyé une lettre. C'est un très proche ami de Marianne, Jan Christian Mollestad, qui l'a lue au média.

"Marianne, le temps où nous sommes devenus si vieux, où nos corps se dégradent est arrivé, et je pense que je te suivrai bientôt. Sache que je suis si proche de toi que si tu tends la main, je pense que tu pourras atteindre la mienne. Tu sais que je t'ai toujours aimée pour ta beauté et ta sagesse, mais je n'ai pas besoin d'en dire plus car tu sais déjà tout cela. Maintenant, je veux te souhaiter un très bon voyage. Au revoir ma vieille amie. Amour éternel, nous nous reverrons..."

Publicité

Jan Christian Mollestad raconte que quand il a lu "les mots 'tends la main', elle a tendu sa main." Pendant les deux jours qui ont suivi, ses deux derniers jours, il lui a fredonné "Bird on a Wire".

Quand elle est partie, "je l'ai embrassé sur le front, j'ai quitté la chambre et j'ai dit 'So long Marianne'", raconte son ami fidèle.

Publicité

So Long, Leonard...

Par Salomé Vincendon, publié le 11/11/2016

Pour vous :