Serj Tankian est un chanteur si versatile, c’est aussi parce qu’il est un auditeur appliqué (© Vladimir Petkov/CC)

Les dix albums qui ont changé la vie de Serj Tankian, chanteur de System of a Down

Pour le magazine Metal Hammer, Serj Tankian de System of a Down dévoile les dix albums qui ont marqué sa vie. Comme prévu, il n'y a pas que du metal parmi ces disques.

Serj Tankian est un chanteur si versatile, c'est aussi parce qu'il est un auditeur appliqué (© Vladimir Petkov/CC)

Si Serj Tankian est un chanteur si versatile, c'est aussi parce qu'il est un auditeur appliqué. (© Vladimir Petkov/CC)

Au lieu d'enregistrer un nouvel album tant attendu avec ses compagnons de System of a Down, Serj Tankian a tout un tas de choses à faire. Comme enregistrer de la musique pour son projet personnel, écrire une chanson pour un film sur le génocide arménien ou bien encore partager ses points de vue réjouissants sur notre société.

Publicité

Parmi ses nombreuses occupations, il a accordé un peu de temps à Metal Hammer pour partager avec ses fans les dix albums qui ont changé sa vie. Sans surprise, le chanteur de "Toxicity" fait montre de goûts d'un éclectisme prononcé, navigant entre le funk, la musique de film, la new wave britannique et le jazz fusion notamment.

Dans l'article du magazine metal américain, il se dit fan d'Earth, Wind & Fire, qualifie Ennio Morricone et Miles Davis de génies et cite son père Khatchadour Tankian, artiste de musique traditionnelle arménienne... Mais que les metalheads pur jus se rassurent, il reconnaît également son admiration pour Metallica et Slayer (ouf).

Le premier album qu'il a acheté :

Publicité

  • la bande originale de Saturday Night Fever (1977)

Son artwork préféré :

  • Earth, Wind & Fire – I Am (1979)

Publicité

La pochette de l'album I Am de Earth, Wind & Fire

La pochette de l'album I Am de Earth, Wind & Fire

L'album qu'il aurait voulu écrire :

  • la bande originale du Bon, la Brute et le Truand par Ennio Morricone (1966)

Publicité

L'album qui dépasse les limites de vitesse pour lui :

  • Metallica – ... And Justice for All (1988)

L'album qu'il juge le plus mésestimé :

  • Miles Davis – Decoy (1984)

L'album pour lequel il veut passer à la postérité :

  • Serj Tankian – Orca, Symphony n° 1 (2013)

L'album qu'il possède et qui surprendra le plus ses fans :

  • Depeche Mode – Greatest Hits (1987)

Si un gamin lui demande "qu'est-ce que c'est, le metal ?", il lui tendra une copie de :

  • Slayer – Reign in Blood (1986)

La chanson qui lui rappelle ses années scolaires :

  • Khatchadour Tankian – "Inchbes Moranank" (2010)

L'album d'un artiste qui a bien fait de prendre un grand risque :

  • Radiohead – Kid A (2000)

Par Théo Chapuis, publié le 07/09/2016

Copié

Pour vous :