AccueilMusique

Gang de filles et acrobaties : Las Aves vous emmène à Shanghai dans son nouveau clip

Publié le

par Louis Lepron

La formation d'origine toulousaine revient avec un nouveau clip. On y suit (toujours) un gang de filles passionnées et stylées. 

Ça faisait quelque temps qu'on n'avait pas eu de nouvelles de Las Aves. Après la sortie de son (très) bon premier album Die in Shanghai, la formation française la plus rafraîchissante du moment réapparaît à l'occasion de la diffusion de son dernier clip.

Après nous avoir emmenés sur les plages de Los Angeles avec "Leo", place désormais à la Chine et, logiquement au regard de l'extrait choisi, à la tentaculaire mégalopole de Shanghai, forte de ses 23 millions d'habitants. Réalisé par Daniel Brereton, le clip suit une team d'acrobates réalisant des performances dans les rues, de jour comme de nuit. L'idée de Las Aves ? Évoquer, à travers une trilogie de clips, des gangs de filles

Géraldine membre du groupe et chanteuse de Las Aves, a ainsi écrit ces mots à l'occasion de la sortie du clip :

"Je suis une fille. Je joue dans Las Aves, un groupe que j'ai avec mes deux meilleurs amis. Il y a quelques mois, on m'a dit : 'Soit tu perds 5 kilos et tu deviens vraiment bonne, soit tu en prends 15 et tu deviens un personnage comme Beth Dito.'

De toute part, on commence à entendre de plus en plus les voix de filles ou de femmes parlant du sexisme qu'elles subissent dans leur vie quotidienne. En tant qu'artiste, je me suis posé beaucoup de questions sur comment envisager ma féminité, mon image en tant que femme. Et j'ai été forcée de constater que les garçons de mon groupe ne ressentaient pas cette même pression.

Mais ils m'ont toujours soutenue dans mes choix. Me disant que c'était OK de porter un pantalon et un sweat à capuche énorme sur scène. Ou bien que c'était cool d'être maladroite et 'garçon manquée' en sautant dans le public pendant les concerts.

Tous les trois, en tant que groupe, on avait envie d'en parler. Mais on avait envie d'encourager la singularité, plutôt que de souligner ce sexisme ambiant. Choisir la lumière plutôt que l'ombre.

Ce projet est une trilogie de clips dans laquelle nous voulions braquer cette lumière sur des filles vivant leur passion librement, avec leur propre style, leurs propres codes."

À voir aussi sur konbini :