Larry confirme son talent brut sur son premier projet "Cité Blanche"

Il faisait partie des grosses révélations rap 2019. Avec sa première mixtape, Larry se donne toutes les chances de s'offrir 2020.

Rarement l’attente a été aussi importante pour un rookie. Mais comme d’habitude, Larry ne fait rien comme les autres. Débarqué il y a tout juste un an, le très jeune rappeur de Strasbourg expose néanmoins une maturité impressionnante. Du haut de ses 21 ans, ce jeune premier du rap français semble avoir trouvé la recette et aligne tous les ingrédients pour se donner toutes les chances de percer.

Publicité

Depuis janvier 2019, Larry a sorti de nombreux singles au compte-gouttes qui ont tous dépassé la barre du million de vues. Et depuis septembre dernier, son équipe et lui ont encore augmenté la cadence : le jeune Larry commence à montrer de plus en plus sa tête dans les médias. Il a par exemple impressionné tout le monde lorsqu’il a plié une prod en une heure chez nos confrères de Booska-P pour en faire un tube instantané, "Block". 

La meilleure qualité de Larry est sûrement son aptitude à créer des mélodies entêtantes, des refrains accrocheurs. Jusque-là, son plus gros succès reste sa collaboration avec une autre étoile montante du rap, RK. Le titre "Woin Woin" a atteint les 28 millions de vues sur YouTube. Et on le retrouve sur cette première mixtape, Cité Blanche.

Publicité

Tous ces singles réussis ont généré une forte attente quant à son premier projet sérieux. Et sur Cité Blanche, Larry n’a pas lésiné puisqu’il nous offre pas moins de 19 morceaux très éclectiques. Le Strasbourgeois régale et il y en a pour tous les goûts. On retrouve évidemment une majorité de titres pêchus avec des flows innovants. C’est d’ailleurs une caractéristique qui revient très souvent dans sa musique : un vrai sens de la créativité dans les formats de rimes et l’énergie qui l’accompagne pour les délivrer. 

Mais on le découvre aussi sur un registre auquel il ne nous avait pas habitués avec des sons plus calmes et introspectifs comme le très touchant "Maman me disait". Parmi les autres surprises, on retrouve le featuring avec Zed, membre de l’excellent groupe 13 Block. Le titre qu’ils ont réalisé s’appelle "187" et les styles des deux rappeurs se complètent vraiment très bien jusqu’à créer une véritable osmose mélodique.

Publicité

Cité Blanche sonne comme une très bonne confirmation pour Larry qui s’impose encore plus comme un futur grand nom du rap français. D’ailleurs ses plus gros fans pourront le retrouver ce samedi chez lui dans la cité Blanche de Strasbourg pour fêter cette sortie dignement. Perso, nous, on y sera. 

Publicité

Par raphaelmuckensturm, publié le 31/01/2020

Pour vous :