Lakeith Stanfield est un aussi bon rappeur qu'acteur, la preuve avec "Do better"

En featuring avec son frère, l'acteur américain sort un morceau dans lequel il rappelle les prémices du racisme aux États-Unis.

Si le son est paru sur YouTube il y a deux semaines, l'acteur de renom n'a publié à son sujet qu'il y a quelques heures, via son compte Instagram. Celui qui s'est illustré en tant qu'acteur dans la série Atlanta, puis dans le film d'horreur Get Out ou encore dans Sorry to bother you et plus récemment À couteux tirés, est également un mélomane. 

Après avoir publié il y a quelques jours le titre "Automatic" dans lequel il s'en prenait à un pilier du rap U.S, Charlamagne tha God, qu'il accusait de jouer le jeu des suprémacistes blancs, Lakeith Stanfield poursuit sur sa lancée avec un deuxième titre, "Do Better", en featuring avec son jeune frère. 

Publicité

On y retrouve une critique de la pratique du blackface (pratique raciste qui consiste à se maquiller la peau en noir pour se déguiser) et plus généralement des piques qui touchent l'héritage de ce racisme assumé qui sévissait aux Etats-Unis jusqu'il y a peu. 

D'ailleurs, la pochette de ce single rappelle une réalité glaçante. 

Publicité

Ce single est un extrait de ce qui sera le futur album de Stanfield, Selfcontrol, qui devrait sortir prochainement. Et la prod' de Frankie P sur laquelle lui et son frère se baladent avec allégresse est envoûtante. 

L'habileté musicale avec laquelle l'acteur de renom s'attaque à un sujet aussi lourd nous rappelle ce chef d'œuvre terrifiant et poétique que chantait la grande Billie Holliday en 1939. Ce titre avait d'ailleurs été désigné comme le plus important du XXe siècle selon le Time Magazine.

Publicité

Par raphaelmuckensturm, publié le 16/12/2019