AccueilMusique

La Fondation Amy Winehouse va ouvrir un centre de désintoxication pour femmes

Publié le

par Olivia Cassano

Amy Winehouse est morte il y a cinq ans, des conséquences de son alcoolisme. En sa mémoire, la Fondation Amy Winehouse va ouvrir un centre de désintoxication pour femmes à Londres, le 22 août.

L'endroit s'appellera "Amy's place" ("Chez Amy"), et ouvrira ses portes le 22 août à Londres, en partenariat avec l'association Centra Care and Support (une organisation à but non-lucratif affiliée à Circle Housing, l'un des plus grands bailleurs sociaux britanniques). Ce centre aura pour objectif d'aider les femmes qui ont souffert d'addictions à se réinsérer dans la société et à rester sobres, détaille le Guardian.

Dominic Ruffy, chargé de la gestion des projets spéciaux de la Fondation Amy Winehouse, explique que le projet a été monté en partie pour que les femmes souffrant d'addictions puissent maintenir leur sobriété, mais aussi pour répondre à un manque de maisons de repos exclusivement féminines au Royaume-Uni, en dépit du fait que les femmes soient plus exposées aux rechutes.

"Imaginez une jeune fille de 14 ans, qui a grandi dans une situation familiale complexe, en décrochage scolaire, qui se retrouve aux prises avec une addiction et finit en désintox vers 25-26 ans. Elle doit apprendre à être sobre. Quand elle quitte la désintox, elle se retrouve à devoir se débrouiller toute seule à nouveau, avec comme seul appui l'injonction de rester sobre, explique Dominic Ruffy. Tout devient une épreuve, que ce soit d'aller réclamer ses allocations ou de s'inscrire à la fac."

Des femmes aux lourds passés

Selon Dominic Ruffy, les maisons de repos exclusivement féminines sont importantes car les femmes qui intègrent une cure de désintoxication ont tendance à avoir un lourd passé, qui peut prendre la forme de problèmes physiques et mentaux, ou de blessures psychologiques profondes.

Lorsque l'association a consulté des femmes qui pourraient bénéficier de cet accompagnement, elles avaient tendance à préférer l'option d'un centre réservé aux femmes car "elles voulaient s'assurer d'être en sécurité, loin de leurs anciens compagnons, à l'abri des tendances codépendantes qu'elles développaient avec les hommes... La nécessité d'être en non-mixité était évidente, car les femmes avaient besoin d'un environnement où leur passé douloureux ne les poursuivraient pas, pour se sentir en sécurité."

Amy’s place fonctionnera sur un modèle dit de "coproduction", qui permettra aux résidentes de choisir les services qu'elles estiment nécessaires à leur rétablissement. Un programme de trois mois à été créé en accord avec le centre de désintoxication londonien Hope House, pour les nouvelles hôtes d'Amy's place. Il mettra a disposition des activités comme des cours de yoga, des groupes de soutien contre les rechutes et des ateliers pour développer ses compétences et son employabilité.

Selon Jane Winehouse, la belle-mère d'Amy, ce projet va permettre aux femmes de trouver "un environnement protecteur où reconstruire leur vie et où mettre en pratique les nouvelles choses apprises pendant leur traitement. Ce n'est pas évident de prendre un nouveau départ, c'est un vrai défi, mais à Amy's place, nous donnerons aux jeunes femmes les outils et le soutien nécessaire pour s'en sortir."

La Fondation Amy Winehouse a été créée par la famille de la chanteuse, en sa mémoire, avec l'objectif de soutenir les jeunes qui luttent contre leurs addictions et pour les jeunes en difficultés. Pour en savoir plus à propos de l'association ou à propos d'Amy's Place, vous pouvez vous rendre sur leur site Web.

Traduit de l'anglais par Celia Guillon

À voir aussi sur konbini :