La fin d’une ère : ne passez pas à côté de l’ultime clip d’A Tribe Called Quest

Un clip afro-futuriste qui compte parmi ses protagonistes les artistes Erykah Badu, Vince Staples, Pharrell Williams, Common ou encore Alicia Keys.

Ses adieux au public, le groupe de rap américain A tribe Called Quest les avait faits le 29 mars dernier en sortant son dernier clip. Il s’agissait de la vidéo du morceau "The Space Program", première piste de leur ultime album, We Got It from Here… Thank You 4 Your Service. Dans un premier temps uniquement disponible sur Apple Music, il est désormais visible dans son intégralité sur YouTube.

Publicité

Réalisé par Warren Fu ( à l’origine de visuels pour les Daft Punk, The Weeknd, Snoop Dogg, Pharrell Williams et The Strokes), le clip de huit minutes a des allures de court-métrage afro-futuriste. À l’intérieur d’un vaisseau spatial, le trio composé par Q-Tip, Ali Shaheed Muhammad et Jarobi White regarde sur des écrans une rétrospective des grands événements qui ont marqué l’histoire américaine contemporaine.

Le décalage entre les images est frappant. Le groupe est en effet témoin de moments prestigieux, comme les premiers pas de l’homme sur la Lune ou le lancement de plusieurs navettes spatiales, mais voit aussi en parallèle des exemples récents du racisme qui exclut, in fine, les Afro-Américains de ce rêve d’espace.

Sont alors diffusées des images d’archives témoignant de la ségrégation raciale aux États-Unis, du mouvement des droits civiques, des Jeux olympiques de 1968 ou encore de prisons dans lesquelles sont détenus de nombreux hommes noirs. Des images qui font écho aux paroles puissantes et politiques du titre, qui a pour hook : "Il n’y a pas de programme spatial pour les Noirs."

Publicité

Pour soutenir ces propos, des artistes, des anciens collaborateurs du groupe et des représentants de la communauté noire américaine font leur apparition sur les écrans. Parmi eux, on retrouve Consequence, Erykah Badu, Vince Staples, Pharrell Williams, Common, Alicia Keys, Rosario Dawson, Questlove et bien d’autres. Des artistes qui se sont aussi mobilisés pour faire leurs adieux musicaux au groupe.

Car c’est bien de cela dont il s’agit ici – et la fin du clip est là pour nous le rappeler. À la manière d’un film, la vidéo dédiée à Malik Izaak Taylor, plus connu sous le nom de Phife Dawg, ancien membre du groupe décédé en 2016, se termine par des crédits, des remerciements et des photos du groupe à ses débuts, tournant de manière émouvante une page de l’histoire du rap East Coast.

Par Sophie Laroche, publié le 04/07/2018

Copié

Pour vous :