"La Fête est finie" : le nouvel album d’Orelsan est sorti, on l’écoute

Nekfeu, Stromae et Maître Gims sont de la partie.

La Fête est finie

Simple. Basique. Orelsan était revenu il y a quelques semaines avec "Basique", un single fracassant et pour autant sans prétention ("simple" comme il le dit lui-même) – si ce n’est son clip, en plan-séquence assez impressionnant. Avec ce morceau, Orelsan annonçait son retour avec un troisième album, six ans après le succès du Chant des sirènes, et huit ans après Perdu d’avance. Entre-temps, le rappeur de Caen s’était essayé au cinéma et aux séries en réalisant le film Comment c’est loin, ou en participant au programme Bloqués de Canal+ – tout en sortant plusieurs projets avec son binôme Gringe, au sein des Casseurs Flowters.

Publicité

Aujourd’hui, vendredi 20 octobre, Orelsan dévoile son nouvel album solo, intitulé "La Fête est finie". Il suffit d’une seule écoute pour comprendre que le projet est une réussite. Orelsan reste fidèle à lui-même, avec une plume sincère et brillante, sarcastique voire drôle, et une production audacieuse signée Skread, son collaborateur caennais depuis ses débuts. Car Caen est toujours là, comme le dit le rappeur dans le morceau "Dans ma ville, on traîne" : "Ma ville est comme la première copine que j’ai jamais eue – J’peux pas la quitter, pourtant, j’passe mon temps à cracher dessus." Sans oublier d’autres thèmes chers à Jimmy Punchline – le quotidien, le succès grisant, l’amour à la fois beau et frustrant – qui lui permettent de prendre du recul sur sa carrière.

Puis il y a les feats, même si Gringe n’est pas là – qui doit peut-être se réserver pour les projets collectifs. On retrouve cependant Nekfeu, les deux sœurs d’Ibeyi, le Londonien Dizzee Rascal, mais aussi le Belge Stromae, avec qui Orelsan avait déjà collaboré sur l’album Racine carrée, en featuring avec Maître Gims. Ce dernier fait d’ailleurs une apparition des plus mémorables sur le morceau "Christophe", qui fera à coup sûr parler de lui très prochainement.

Sur ce morceau bien acide, les deux hommes critiquent avec une plume acérée (et en même temps comique) les réflexes racistes de la "vieille France", rappelant que cette dernière écoute pourtant de la musique noire, en scandant les noms de Christophe Maé ou Keen’V en guise de refrain. Rappelons d’ailleurs qu’Orelsan faisait une apparition dans le clip "Musique nègre" de Kery James.

Publicité

La Fête est finie est donc l’album de "fin de début de carrière" ("San"). Le rappeur est resté fidèle à lui-même, tout en peaufinant une certaine musicalité et en faisant le point sur sa vie d’artiste et de trentenaire. Le gris est toujours présent, mais la lumière fait son apparition.

La Fête est finie est disponible depuis le 20 octobre.

Publicité

Par Sophie Laroche, publié le 20/10/2017

Pour vous :