À Londres, la Fabric est menacée de fermeture

Mondialement connu, le night-club londonien la Fabric est en danger. La police réclame sa fermeture après plusieurs morts liées à la consommation de drogues illégales.

Un monument de la nuit londonienne est menacé. La Fabric, élu par deux fois meilleur club du monde par DJ Magazine, est menacé de fermeture par les autorités, rapporte le très sérieux London Evening Standard. Le décès en septembre d'une adolescente de 18 ans qui avait pris de la MDMA, dernier d'une série de morts liées à la consommation de drogues, a poussé la police à demander une réexamen de la licence du Fabric. Le comité responsable des licences du quartier londonien d'Islington prendra donc sa décision dans la soirée du jeudi 18 décembre.

Les forces de l'ordre résument les raisons de leur démarche dans un rapport remis au conseil et cité par l'Evening Standard :

Publicité

[La Fabric] attire une clientèle venue de toute l'Europe et il semblerait que l'immaturité ou les habitudes de ces noctambules les mène à la consommation de drogues illégales, ce qui pourrait expliquer le nombre disproportionné et inacceptable de morts et d'incidents mortels dans l'établissement.

La police réclame donc un renforcement drastique de la sécurité au sein du Fabric, club qu'elle considère comme l'un des plus problématiques de Londres et dont la fermeture serait "sérieusement envisagée".

"La Fabric, vraiment responsable ?"

La nouvelle a immédiatement provoqué l'envoi de lettres de la part de Londoniens, pour ou contre la fermeture du Fabric.

Publicité

Notre confrère Jordan Gold, de Konbini Londres, porte un regard plutôt critique sur la polémique soulevée par la police :

Seulement douze cas de possession ou de vente de MDMA, d'ecstasy et de Ketamine ont été relevés dans le club entre avril et octobre cette année. Pour un établissement d'une capacité d'accueil de plus de 4000 personnes, c'est un peu maigre.

Est-ce qu'un night-club, dans une société libre, doit être tenu responsable de ce qu'ingèrent ses clients ? La Fabric, a-t-il vraiment pour devoir de garder la drogue loin de 4000 gamins en sueur ?

Quoi qu'il en soit, une pétition a déjà été lancée sur Change.org afin de sauver le club mythique.

Publicité

Par François Oulac, publié le 18/12/2014

Copié

Pour vous :