AccueilMusique

Une lettre écrite par Kurt Cobain, fou de rage, refait surface

Publié le

par Juliette Geenens

Une lettre inédite du frontman de Nirvana, adressée au boss de DGC Records, en 1992, a été retrouvée et sera bientôt mise aux enchères. S'estimant insulté par un article de presse, le chanteur demandait à son label de le soutenir, sous peine de dissoudre Nirvana. 

En 1992, Kurt Cobain a menacé à sa maison de disques de quitter Nirvana. (© DR)

Depuis la mort de Kurt Cobain, en 1994, le moindre document, démo, enregistrement, paire de chaussures ou futile bricole ayant appartenu à l'artiste s'arrache à des prix exorbitants dans des ventes aux enchères. Si cela n'a rien de très rock'n'roll, un tel engouement pour ces objets révèle l'ampleur du phénomène Nirvana, et du mythe Kurt Cobain.

Aujourd'hui, le nouvel artéfact qui fera monter les enchères est un bout de papier. Plus précisément, une lettre, rédigée de la main de l'artiste d'Aberdeen (Washington), en 1992, au sommet de sa gloire, retrouvée dans la collection d'un anonyme. Kurt Cobain s'adresse à David Geffen, patron de la major DGC, et lui explique qu'il compte dissoudre le groupe à cause d'un article, publié dans Vanity Fair, en août de la même année :

"Quelque chose d'extrêmement diffamatoire envers ma famille est paru dans un article de Vanity Fair, ce qui m'oblige à mettre fin à mon groupe."

Médiatiquement, à cette époque, ce n'est pas la joie du côté du couple Love/Cobain, qui se prépare à la venue au monde de leur petite fille, Frances Bean. Le magazine a publié un article acerbe concernant les habitudes des parents, pendant la grossesse de Courtney Love : on les soupçonne, tous deux, d'avoir pris de l'héroïne tandis que la chanteuse du groupe Hole était enceinte. Un tabloïd titra même : "Le bébé de la star de Nirvana toxicomane à la naissance."

"Laisse faire les choses, Kurt. La vie continue"

L'information fait un tollé dans l'opinion publique et dans le monde des médias. Kurt Cobain réagit très mal à cette publication, au point de laisser un violent message de menace à la journaliste de Vanity Fair. De plus, deux semaines après la naissance de Frances, le 18 août 1992, les services sociaux retirent, temporairement,  la garde du bébé au célèbre couple, avec l'article du magazine comme preuve.

Dans cette lettre, relayée par le Daily Mail, Kurt demande, indirectement, à David Geffen de prendre la défense du couple et de leur témoigner son soutien :

"L'objectif de cette femme [la journaliste de Vanity Fair] était de blesser Courtney, et maintenant, si tu as lu l'article (je l'espère), quelque chose doit être fait." 

Cette affaire a bouleversé le leader de Nirvana qui, à ce moment-là, attendait avec impatience de devenir papa, lui qui n'a jamais connu de véritable vie familiale. Dans la lettre, il explique qu'il est prêt à arrêter la musique pour sa future famille :

"Je suis en cure de désintoxication depuis 18 jours, j'aspire vraiment à avoir une famille, et à ce stade : Nirvana peut aller se faire foutre."

En réponse, David Geffen lui écrit :

"Kurt, je sais que tu es contrarié par l'article récent sur Courtney. Je compatis à ce que tu traverses, et à la façon dont cela t'affecte. La presse a les moyens de saboter ta vie privée. [...] Laisse juste faire les choses, la vie continue."

Ce document sera mis aux enchère à une valeur de départ de 30 000 dollars, le 21 mai prochain au Hard Rock Cafe de New York. On ne sait pas trop ce qui semble le plus étrange : le prix de cette lettre, ou le fait qu'elle sera achetée à coup sûr, et, qui sait, peut-être plus cher.

Le texte a été publié dans son intégralité en anglais sur le site Loudwire. Le Daily Mail a partagé les scans des manuscrits.

(© Juliens Auctions/ BNPS)

À voir aussi sur konbini :