AccueilMusique

Konbini Radio : 2 heures de mix et interview de Polo & Pan

Publié le

par Robin Riccitiello

Entre voyage et musique, 2 heures de mix et interview de Polo & Pan sur Konbini Radio.

Leurs titres empreints de sonorités exotiques et aux beats résolument électro font le tour de la Toile et des ondes depuis 2014, année qui signe les débuts du duo français composé de Paul Armand-Delille et d’Alexandre Grynszpan. Une musique libre, sans carcan, qui résonne comme une véritable ode au voyage.

Konbini | Bourrée d’énergie, votre musique est un savant mélange d’influences variées et de sons tripés. Pouvez-vous expliquer en quelques mots à nos lecteurs d’où est né votre projet ?

Notre projet est né d’une rencontre derrière les platines du Baron. À l’époque, nous étions tous les deux résidents de ce club et prenions beaucoup de plaisir à mixer librement, sans filtre d’époque ni de genre. Le Baron faisait alors office de labo et nous a permis de nous découvrir un large spectre de saveurs musicales. Notre première session studio s’est ensuite faite sans direction artistique particulière. Nous avons naturellement voulu capturer l’essence protéiforme et kaléidoscopique de ce que nous partagions derrière les platines.

D’origine française, vous avez tous deux pas mal baroudé. Le voyage semble être pour vous une source d’inspiration perpétuelle tant votre musique est teintée de sonorités du monde entier. Quel pays ou culture vous a le plus marqués et influencés ?



Paul | Je suis franco-américain. Ma mère m’a baigné dès le plus jeune âge dans une culture musicale anglo-saxonne. Quant à mon père, joueur de flamenco, il m’a apporté l’envie de chanter et de jouer de la guitare. Mes voyages m’ont amené a enregistrer un disque au Maroc avec mon projet Atlas Collective, un disque à Los Angeles avec mon projet American Dream, et à faire quelques performances musicales en Inde avec Jacques. Les voyages sont une source d’inspiration énorme, me permettent de collectionner des instruments atypiques et de les utiliser pour donner un peu de vie et de chaleur à nos morceaux.

Alex | Je dois dire que je suis fasciné par les pays latins et particulièrement par le Mexique qui m’a accueilli à bras ouverts et m’a offert une porte d’accès aux groove héliotropique. J’ai cocréé avec des amis une webradio qui s’efforce de mettre en lumière les plus belles pépites musicales de chaque décennie et ce, dans chaque pays : RADIOOOOO.COM !! Cette volonté de chercher les sonorités les plus diverses et variées avec Polo & Pan n’est que le résultat naturel de nombreuses nuits blanches de chasses au trésor !

Quels sont vos coups de cœur du moment niveau sorties, lieux atypiques ?

Nous aimons beaucoup le Petit Amour, c’est devenu notre nouveau petit QG préféré. Nous passons également beaucoup de soirées rigolotes à La Mano sous l’influence du mezcal.

Vous qui parcourez les routes du monde entier pour vous produire, quel est le public le plus réceptif à votre musique et où prenez-vous le plus de plaisir à jouer ?

Tout d’abord la France, qui est notre premier public. On reçoit beaucoup d’amour lorsque l'on voit le public chanter nos chansons : cela donne lieu à des DJ sets aux saveurs de concerts assez épiques. 

Le Mexique est une destination que nous aimons beaucoup et les Mexicains nous le rendent bien. Nous avons déjà joué 2 fois au festival Tropico à Acapulco, le rêve Space Jungle est devenu réalité.

Vous avez entamé l’année 2017 par une magnifique collaboration avec Jacques, autre artiste français qui cartonne en ce moment. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos projets à venir ?

Paul | Jacques est un ami, nous avons fait de la musique ensemble sous Atlas Collective avant de monter nos projets respectifs. Nous avons beaucoup collaboré et avons vraiment envie de continuer à le faire. Il m’a dit qu’il avait une nouvelle idée de collab, mais pour l’instant il laisse planer le mystère sur le concept…

Retrouvez le mix de Polo & Pan diffusé vendredi 21 avril dernier de 18h à 20h sur Konbini Radio.

Propos recueillis par Laure Agostini.

À voir aussi sur konbini :