AccueilMusique

Kevin, le vendeur-chroniqueur de FNAC Parinor : "Je suis un vanneur de l'ombre"

Publié le

par Rachid Majdoub

"KEVIN de Fnac Parinor" agite le web avec ses descriptions d'albums décalées. Pourtant, cela fait plusieurs mois que ses exploits de critique-vanneur font le tour de la Toile. Nous lui avons posé une seule et unique question.

C'est l'employé du mois, peut-on lire ci et là. "Repose ça tout de suite !", avait-il notamment signé sous l'album de JUL. "Le Dany Brillant du rap français", avait-il qualifié Maître Gims, faisant au passage de Kaaris un "chef de section entrées froides chez Flunch".

Quant à Chantal Goya, elle aurait écrit son album "au Texas dans le couloir de la mort au milieu de crackeurs et autres fraudeurs de la RATP". Grégoire, lui, a été "élevé par des chiens-loups en forêt de Fontainebleau". Black M, Keen V, Lartiste et même Booba en prennent aussi pour leur grade.

Kevin, employé de la Fnac Parinor, s'est joué de nombreux artistes des mois durant avec ses "coups de coeur du vendeur", histoire d'égayer d'originalité le rayon disques et DVD du magasin Fnac Parinor à Aulnay-sous-Bois.

Ses exploits étaient au compte-gouttes relayés sur le web, avant que cela n'explose aujourd'hui depuis que son album Facebook les regroupant ne devienne viral. Internet a besoin de temps pour se réveiller, mais quand il ouvre les yeux sur un phénomène, tout s'accélère.

"Grillé", le héros de (désormais) tout un peuple a tiré sa révérence sur les réseaux sociaux : "Je raccroche les mecs. C'était marrant hein". Ce "buzz" soudain ne provoque que de l'amusement chez Kevin, avec qui nous avons rapidement échangé le temps de... quelques secondes et une seule question : Pourquoi ? En résulte une réaction aussi concise et suffisante que ses mini-critiques :

Je suis un vanneur de l'ombre. C'était une blague de potes à la base. Six mois que je fais ça et c'est maintenant que ça pète. Je regarde ça en me marrant. Je vais me faire petit et en rigoler avec mes potes.

Se marrer du web qui rigole de ses blagues : Inception. Et quoi de mieux qu'une bonne dose de rire ?

Que c'est con cette histoire, j'en chiale, conclue-t-il.

À voir aussi sur konbini :