AccueilMusique

Keny Arkana est de retour et rend hommage au culte "Comme un aimant" dans un clip fort

Publié le

par Samuel Delwasse

Après plusieurs années d’absence, la rappeuse marseillaise dévoile aussi son EP "Avant l’exode", en attendant l’album.

Keny Arkana est de retour ! Quatre ans après son dernier projet en date, L’Esquisse 3, la rappeuse marseillaise revient au-devant de la scène avec son EP Avant l’exode, qui doit précéder son album Exode, encore en préparation. Celle qui "a fui les projecteurs" depuis quelques années, malmenée par la notoriété, a repris goût à l’idée de revenir sur scène avec l’engouement autour de sa participation sur le projet 13 Organisé sur le titre "Heat".

Alors pour cet EP, Keny Arkana avait envie de kicker. 12 titres et un peu moins de 40 minutes de rap pour l’artiste marseillaise. Des punchlines tranchantes, des textes poignants et des refrains marquants comme sur le puissant "Elan de vie" : si cet EP n’est que le prélude pour faire patienter son public avant l’album, il laisse penser que l’artiste prépare un album très travaillé, qu’elle a en tête depuis plusieurs années. Keny Arkana a eu besoin avec cet EP d’un retour aux sources et à son quartier, avant un départ et un long voyage.

À l’occasion de la sortie du projet, Keny Arkana a également sorti le clip du titre "Comme un aimant". Un titre qui fait référence au morceau "Comme un aimant" de Chiens de Paille, sorti en 2000 sur la bande originale du film Comme un aimant, réalisé par Bruno Coulais et Akhenaton.

Sur ce titre, la rappeuse, issue de la "génération Demain c’est loin" , décrit son amour pour son quartier, les blessures et la violence du quotidien, les envies de rêves et d’envolées pour les jeunes marseillais autour d’elle. Avec un clip très simple et uniquement des scènes au quartier, Keny Arkana affirme que, comme un aimant, elle reste "collée au quartier" malgré tous les voyages qu’elle a pu faire depuis ses quinze ans. Un joli titre et magnifique hommage à ce titre classique du rap français qui a dû bercer sa jeunesse.

À voir aussi sur konbini :