AccueilMusique

Surprise : Kanye West n'est pas le nouveau président des États-Unis (enfin pas encore)

Publié le

par Guillaume Narduzzi

Yeezy s'est incliné dans la course à la Maison-Blanche, sans avoir pu véritablement peser dans le duel Trump-Biden.

Si le résultat définitif de l’élection présidentielle américaine n’est pas encore connu à l’heure où nous écrivons ces lignes, il y en a bien un qui sait qu’il ne sera pas le 46e président des États-Unis. Candidat surprise et plus ou moins crédible selon les avis de chacun, Kanye West a reconnu sa défaite à l’issue du scrutin qui avait lieu hier soir, mardi 3 novembre 2020.

Mais le rappeur n’a pas pour autant à rougir de sa non-élection : il a en effet obtenu plus de 60 000 voix, selon les différents médias outre-Atlantique. Il a notamment recueilli plus de 10 000 votes dans l’État du Tennessee et s'est même classé quatrième du scrutin dans certains États, sans jamais pour autant dépasser un pourcentage de vote famélique de 0,04 %.

Parmi ces votes, le sien bien entendu – il a d’ailleurs affirmé que c’était la première fois qu’il votait – et on imagine ceux de son entourage. Mais quand on sait que Kanye West n’était éligible que dans douze États – à cause d'une campagne catastrophique, menée au dernier moment et qui est passée à côté de nombreuses deadlines administratives, le privant ainsi de toute réelle ambition –, le résultat est plutôt honorable.

De quoi clore sur une relative bonne note une première campagne présidentielle mouvementée pour Yeezus, lui qui, depuis 2015, nourrit publiquement l’ambition de devenir un jour président des États-Unis. Car après avoir raté la date butoir d’inscritpion dans de nombreux États, la campagne de Kanye West n’a cessé de surprendre. Que ce soit avec le nom de sa colistière, son premier meeting complètement lunaire ou encore un clip de campagne surréaliste

Mais ce n’est a priori que partie remise, puisque Kanye West a d’ores et déjà partagé ses futures ambitions cette nuit sur ses réseaux sociaux : devenir président des États-Unis en 2024. En attendant, il aura de quoi s’occuper avec de nouveaux projets musicaux, sa collaboration exclusive avec la marque de prêt-à-porter Gap et sa "Yeezy Christian Academy", sa propre école lancée la semaine dernière. Et rien que pour ça : "God Bless America".

À voir aussi sur konbini :