AccueilMusique

Kanye West dévoile son premier clip de campagne présidentielle et... vous n'êtes pas prêts

Publié le

par Valentin Després

Le rappeur-candidat à la présidentielle américaine a mis en ligne une vidéo surprenante, avec les grandes lignes de son programme.

"Amérique, quelle est la destinée de l’Amérique ?", s’interroge Kanye West dans son premier clip de campagne, diffusé sur son site Internet le 13 octobre 2020. L’artiste originaire de Chicago, filmé devant un drapeau américain en noir en blanc, y évoque les principales thématiques de son programme présidentiel.

Le rappeur et producteur n’est affilié à aucun parti politique préexistant et participe à la compétition en tant que candidat indépendant. Ses idées, quant à elles, ressemblent à s’y méprendre à celles de la droite conservatrice. Au programme : famille, foi et prière.

"En se tournant vers la foi, nous serons le type de patrie, le type de peuple, que Dieu souhaite que nous soyons", affirme le candidat entre deux plans vidéo de familles en liesse et une image d’engin spatial en orbite. La famille, que Kanye West considère comme "le pilier fondateur de la société", occupe par ailleurs une belle part de son discours.

Une campagne chaotique

Les rebondissements ont été nombreux depuis l’annonce de son entrée dans la course à la présidence sur Twitter le 5 juillet dernier. Son inscription tardive ne lui a par exemple pas permis d’assurer sa candidature dans certains États comme la Floride, le Texas ou le Michigan. Il est toutefois parvenu à s’inscrire dans quelques listes, par exemple celles de l’Oklahoma et du Colorado.

Son meeting à Charleston, en Caroline du Sud, avait défrayé la chronique. Il y avait évoqué pêle-mêle sa bipolarité, sa position sur l’avortement et son avis sur l’abolitionniste américaine Harriet Tubman. Sa femme, Kim Kardashian, avait ensuite abordé la bipolarité du rappeur et expliqué que "la famille [était] impuissante". Tous ces déboires auraient pu avoir raison de l’ambition présidentielle de Kanye mais la sortie de ce clip de campagne semble signifier le contraire.

Il ne reste maintenant plus que trois semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle américaine, le 3 novembre prochain. Il est probable que le rappeur s’y soit pris beaucoup trop tard. La politique américaine n’est toutefois pas avare de surprises. Peut-être est-il simplement arrivé juste à temps.

À voir aussi sur konbini :