AccueilMusique

Sur Twitter, Kanye West flirte de plus en plus avec Donald Trump

Publié le

par Jérémie Léger

Crédit photo: Seth Wenig/AP/SIPA

Dans une récente fournée de tweets, le rappeur a loué la figure du président américain, qu’il appelle son "frère".

Que se passe-t-il dans la tête de Kanye West ? Tout allait pourtant bien ces derniers temps : après un an de silence radio, le rappeur avait annoncé sur Twitter son grand retour musical. Tout aurait pu s’arrêter là, mais notre homme s’est alors mis en tête d’écrire un livre de philosophie en temps réel sur Twitter. Droit dans ses bottes, il a commencé par s’épancher sur les concepts de paix intérieure, de confiance en soi et d’amour de son prochain. Bref, tout allait bien et personne n’aurait pu imaginer la suite des événements.

En effet, quelques jours plus tard, l’artiste de Chicago a plongé la tête la première dans une nouvelle polémique. Après avoir constaté des signes de proximité idéologique avec Donald Trump (que le rappeur a rencontré à la Trump Tower en 2016, au sortir de l’hôpital psychiatrique), un groupe de street artists républicains a carrément lancé une campagne présidentielle fictive pour soutenir Kanye dans la course à la Maison Blanche de 2024. "Make America Great", disait même leur slogan. L’aura de Trump n’est pas loin et la démarche a été validée par l’artiste.

Toujours plus loin

Et là, c’est le drame : Kanye West a continué de chanter les louanges du président Donald Trump sur son réseau social préféré. En bon styliste, il a d’abord publié plusieurs photos de ses créations, accompagnées de la mention "POTUS" (pour "President of the United States), avant de partager un cliché de l’une des fameuses casquettes rouges "Make America Great Again" signée de la main du président.

Ces publications ont choqué de nombreux fans. Quelques-uns de ses homologues, comme Chance The Rapper, et même sa femme Kim Kardashian, ont bien tenté de le défendre, mais comme Kanye le dit, il n’a confiance qu’en lui-même. En cela, il n’a pas eu de meilleur avocat que sa personne.

"Vous n’êtes pas obligés d’être d’accord avec Trump, mais la masse ne peut m’empêcher de l’aimer. Nous avons tous deux la fougue d’un dragon, il est mon frère, car j’aime tout le monde. Je ne suis pas d’accord avec ce que tout le monde fait. C’est ce qui fait notre individualité. Nous avons le droit de penser ce que bon nous semble."

La tempête politique de Kanye a fait tant de bruit qu’elle est arrivée jusqu’aux oreilles de Donald Trump, qui a pris le temps de le saluer par un simple "Merci Kanye West, c’est très cool !".

Simple provocation ou véritable affinité avec le sulfureux président ? Le mystère reste entier et ne demande qu’à être exploré. Après tout, son concept philosophique "Break The Simulation" ne signifie-t-il pas implicitement de se mettre à contre-courant de la pensée populaire ? Oui, mais à quel prix Kanye, à quel prix…

À voir aussi sur konbini :