AccueilMusique

Julian Casablancas des Strokes est chaud de collaborer avec Alex Turner des Arctic Monkeys

Publié le

par Rachid Majdoub

Vous en rêvez ? Julian Casablancas nous l'a affirmé en interview... et il ne reste plus qu'à (coucou Alex Turner).

Imaginez la folie. La collaboration dont beaucoup rêveraient. Celle entre deux des dernières rock stars en activité, ou entre leurs groupes respectifs. On n’en est pas encore là, et c’est un sujet qui a été évoqué plusieurs fois par le passé, mais Julian Casablancas a un peu plus gratifié nos espérances, en nous confiant récemment dans une longue interview vouloir travailler avec son ami Alex Turner.

"J’aimerais beaucoup, ça serait cool. J’adorerais. Travailler sur un morceau ensemble, ça serait enrichissant, le processus d’écriture… Mais oui, je serais partant", a-t-il balancé, au milieu de nombreux sujets comme son processus créatif, sa passion pour la politique, les Strokes, ses hits, et des confessions plus intimes. 

Vous pouvez (re)lire l’interview juste ici, dont voici l’extrait concernant son amitié avec Alex Turner et une éventuelle collaboration avec le leader des Arctic Monkeys :

Est-ce que tu peux m’en dire plus sur ton amitié avec Alex Turner des Arctic Monkeys ?

Je l’ai rencontré il y a un moment, je pense que c’était au tout début des Arctic Monkeys. On s’est revus il n’y a pas si longtemps à Paris, après notre concert à l’Olympia. Et on se disait encore, "faisons quelque chose ensemble mec" ! Genre monter une super-team, on blaguait beaucoup sur ce sujet. Je ne lui ai pas parlé depuis mais, cela dit, on est de bons amis, je suis fan et on fera des choses ensemble, c’est sûr.

Donc on peut espérer une collaboration entre vous deux ou vos deux groupes un jour ?

J’aimerais beaucoup, ça serait cool. J’adorerais. Travailler sur un morceau ensemble, ça serait enrichissant, le processus d’écriture… Mais oui, je serais partant. J’adore travailler avec des gens que je respecte et il en fait partie.

Les deux hommes nourrissent une amitié assez forte depuis le début de la carrière des Arctic Monkeys, d’ailleurs formés sous l’influence des Strokes. Alex Turner confiait aussi qu’il aurait aimé faire partie du groupe de Julian Casablancas s’il n’avait pas créé le sien. Vous l’aurez compris, les trajectoires des deux artistes sont étroitement liées, en musique comme en privé, et il ne reste plus qu’à ce qu’ils s’enferment en studio pour le bien de l’humanité. 

À voir aussi sur konbini :