AccueilMusique

Retour sur la carrière fulgurante de Juice WRLD qui aurait eu 22 ans aujourd'hui

Publié le

par raphaelmuckensturm

L'artiste Juice WRLD, originaire de Chicago, est décédé le 8 décembre 2019 laissant derrière lui une légende musicale.

C’était avec une grande tristesse que nous avions appris la mort de Juice WRLD il y a un peu moins d’un an. À 21 ans seulement et au terme d’une courte carrière, Jarad Anthony Higgins s’était imposé comme un jeune rappeur plus que prometteur et quasi-incontournable aux États-Unis.

L’artiste a littéralement explosé ces deux dernières années grâce à la sortie de la majorité de ses titres et de ses albums. Néanmoins, avant de nous quitter au sommet de sa célébrité à la suite d’une crise cardiaque survenue à la sortie de son avion à Chicago, Juice arpentait tout de même le monde de la musique depuis plus de quatre années.

Une carrière commencée en 2015

Jarad A. Higgins avait commencé sa carrière depuis quelques années déjà. Il appartenait à la "génération SoundCloud", composée d’artistes qui ont d’abord émergé sur cette plateforme, tels que XXXTentacion, Lil Peep ou encore Trippie Redd, avec qui il constituait un genre musical qualifié d'"emo rap".

C’est donc sur SoundCloud que le prodige rappeur a vécu ses premiers succès – bien avant de s’appeler Juice WRLD d’ailleurs. Ses premiers titres, sous le nom de JuiceTheKidd, paraissent dès 2015, comme son premier EP What Is Love? ou encore "Forever", premier track publié sur son compte.

C’est sur son EP Juice WRLD 999 que l’on découvre pour la première fois "Lucid Dreams"(sur SoundCloud avant d’apparaître sur son premier album studio), qui deviendra son premier gros hit et le fera connaître du grand public. Et à propos de ce premier succès, Juice confiait en septembre 2018 à Konbini :

"Je voulais juste sortir ma musique. Je ne réfléchissais pas à quel projet ou quel morceau il fallait sortir à tel ou tel moment, je ne me suis jamais dit que ce serait CE single qui me ferait percer. J’aime écouter de la musique et en faire, tout simplement."

Et si le natif de Chicago nous déclarait que le rap était sa musique de prédilection, il précisait s’inspirer également de groupes de punk et rock comme Green Day, Fall Out Boy ou encore Escape The Fate.

Trois très bons albums à son actif

Malgré une courte carrière, les hommages qui lui ont été rendus avec émotion sont à la hauteur de la notoriété grandissante de cet artiste talentueux. Après la parution de "Lucid Dreams" sur les plateformes de streaming, suivent plusieurs morceaux à succès, publiés entre 2018 et 2019.

Deux ans, un très court laps de temps qui n’a pas empêché Juice WRLD de s’affirmer comme l’un des rappeurs les plus productifs et talentueux du game. Effectivement, le jeune Américain n’a pas perdu son temps puisque sa discographie compte tout de même deux albums studios, Goodbye & Good Riddance et Death Race for Love.

Le premier, où il insère les deux tubes planétaires "Lucid Dreams" et "All Girls Are The Same", l’installe durablement comme l'un des nouveaux artistes incontournables de la scène américaine. Le second, sorti il y a dix mois à peine, confirme alors son statut de rappeur star au-delà des frontières américaines. Il comprend notamment le morceau "ON GOD", en featuring avec Young Thug. On retrouve d’ailleurs ce dernier sur la mixtape que Juice a sortie en collaboration avec Future, en 2018.

En 2020, quelques mois après sa mort, le premier album posthume de l’artiste voit le jour, Legends Never Die, un projet très complet avec des mélodies perçantes qui restent en tête et des collaborations avec Trippie Redd, The Weeknd ou Marshmello.

De nombreuses et belles collaborations

Le dernier énorme succès de Juice WRLD n’est pour le coup pas un titre à lui. Il est absolument impossible que vous n’ayez pas entendu ce morceau au moins une fois.

Il s’agit de sa collaboration avec Lil Tecca sur le titre "Ransom", sorti à l’été 2019 sur l’album du premier. Un des très nombreux gros featurings qui remplissent la carrière de Juice WRLD, apparu sur un bon nombre d’albums importants de rap US de ces deux dernières années.

Avec le soutien de Future et Young Thug, on a pu aussi le retrouver aux côtés de Lil Yatchy sur "Yatch Club", sur "Demons and Angels" avec A Boogie Wit Da Hoodie ou encore sur deux featurings dans les deux derniers albums de Trippie Reid, A Love Letter To You 3 et 4. Après son décès, Juice WRLD aura droit à une apparition sur l’album d’Eminem, Music To Be Murdered By. Pour tourner la vidéo de leur titre commun, "Godzilla", Eminem fera même appel à Cole Bennett, un proche de Juice WRLD qui a réalisé ce fameux clip de "Lucid Dreams". La boucle est bouclée.

Les hommages émus du monde la musique

Alors qu’il imaginait sur Twitter en 2015 faker sa mort une fois le succès acquis, et après avoir rappé sur "Legends" : "What’s the 27 Clu-u-u-ub ? We ain’t making it past 21" ("C'est quoi le club des 27 ? On n'arrive même pas à dépasser les 21"), la réalité rattrape aujourd’hui les prémonitions de Juice WRLD. Le hip-hop a rendu hommage à l’un de ses plus grands espoirs :

"I would like to see all the younger talent live longer and I hate waking up hearing another story filled with blessings was cut short 😢" ("J'aimerais voir tous les jeunes talents vivre plus longtemps, et je déteste me réveiller en entendant qu'une nouvelle histoire pleine de promesses a été interrompue") - Drake

"You will live on forever" ("Tu vivras pour toujours") - Travis Scott

Et c’est avec tristesse que nous relisons les mots que nous écrivions il y a peu sur son avenir prometteur.

"À son âge, sa marge de progression est presque infinie."

Repose en paix Juice WRLD.

À voir aussi sur konbini :