AccueilMusique

Jorja Smith fait son retour avec le superbe clip en noir et blanc de "Blue lights"

Publié le

par Sophie Laroche

Après un premier clip paru en 2016, Jorja Smith rend hommage au morceau qui l’a fait connaître avec une deuxième vidéo percutante.

Rappelez-vous "Blue Lights". Ce morceau de Jorja Smith paru en 2016 fut le premier succès de la chanteuse britannique qui n’avait alors que 18 ans. Sur ce titre inspiré du "Sirens" de Dizzee Rascal, on y découvrait, bien avant ses featurings avec Drake ou encore Skepta, sa voix soul si percutante.

Motivée par l’envie d’exprimer le "sentiment permanent de culpabilité injustifiée" ressenti par la communauté noire, "Blue Light" attestait de la maturité de la plume de Jorja Smith. "C’est toujours présent en nous, cette peur de la police. C’est à propos de cela que j’ai écrit le morceau. L’idée de se promener avec ce sentiment de culpabilité alors que tu n’as rien fait de mal", expliquait-elle sur le site Genius.

Aujourd’hui, à l’aube de la sortie de son premier album nommé Lost and Found venant consacrer deux années riches en émotions, la jeune femme de 20 ans a choisi de redonner un second souffle à ce morceau qui lui a permis d’attirer les regards du monde entier. D’abord en l’immortalisant le temps d’une session Colors minimaliste et transcendante mais surtout en offrant un nouveau clip à ce titre déjà mis en image au moment de sa sortie initiale.

Contrairement au précédent qui mettait en scène un homme noir incarnant trois personnages (policier, boxeur, jeune homme masqué) enfermés dans un cycle de violence, la jeune femme s’éclipse et laisse place à la photographe Olivia Rose Garden qui a immortalisé, pour l’occasion, les portraits en noir et blanc d’hommes de tous âges rencontrés à Walsall, la ville natale de la chanteuse ainsi qu’aux alentours de Birmingham.

Certains d’entre eux sont liés à l’artiste comme son père ou les garçons qui lui ont inspiré le morceau mais aussi des talents locaux tels que le poète Benjamin Zephaniah, les musiciens Jaykae, Despo, Mist et Mike Skinner, ainsi que le producteur Preditah qui a travaillé sur “On My Mind”.

Pour Jorja Smith, l’idée était de montrer "que les stéréotypes avec lesquels nous sommes bombardés au quotidien sont trompeurs, mais aussi blessants."

Jorja Smith se produira sur la scène du festival We love Green le samedi 2 juin prochain. Son album Lost and Found sortira quant à lui le 8 juin 2018.

À voir aussi sur konbini :