AccueilMusique

Pourquoi tout le monde aime Jean-Jacques Goldman, même les jeunes

Publié le

par Théo Chapuis

Jean-Jacques Goldman est la personnalité préférée des Français pour la sixième fois – et premier chanteur chez les 15-24 ans. Comment expliquer un tel capital sympathie ? Entre SAV familial, image d'éternel gentil et tubes gnan-gnan, on a tenté de comprendre.

Jean-Jacques Goldman, élu du cœur des Français pour la sixième fois consécutive (<a href="http://www.makao-communication.fr/identite-visuelle-de-la-comete-2/" target="_blank">Source</a>)

"La bienveillance de son répertoire, la discrétion de sa vie privée, la constance de son engagement pour les Restos du cœur..." D'après le JDD, voilà les raisons qui font de Jean-Jacques Goldman la personnalité préférée des Français pour la sixième fois consécutive.

Et peu importe que l'auteur de "Il changeait la vie" n'ait plus sorti d'album depuis 15 ans ou qu'il ait composé un titre jugé largement anti-jeunes pour les Enfoirés début 2015 – qu'il a justifié sur le ton de la sincérité, mais aussi de l'humour, auprès du Petit Journal (et non de France 2 ou de TF1).

"Goldman s'inscrit dans la lignée de l'abbé Pierre, du commandant Cousteau et de Yannick Noah, les trois seuls qui comptent plus de premières places du Top 50, souligne Frédéric Dabi, le directeur général adjoint de l'Ifop. Sa longévité et son image consensuelle le rendent peut-être indélogeable."

Le score est sans appel : Goldman est la personnalité préférée chez les hommes, chez les femmes, mais également chez les sympathisants de droite. Derrière lui, Omar Sy, deuxième, et Simone Veil, troisième, complètent le podium. Il faut d'ailleurs plonger jusqu'à la 11e place pour trouver un autre musicien, en la personne de Renaud.

Chez les 15-24 ans, le podium n'évolue presque pas : Omar Sy prend la première place, suivi par Jean Dujardin... Et là, surprise, Jean-Jacques Goldman prend la troisième place – et reste donc, dans cette liste, le chanteur favori des jeunes français. Et pour cause, ils sont encore nombreux à se dire inspirés par le répertoire musical de JJG.

Génération Goldman, et le relai vers les jeunes est assuré

En 2012 sortait sur My Major Company (label co-fondé par Michael Goldman, fils de) la compilation Génération Goldman. Co-produit par M6 Music, cet album de reprises est un véritable carton dans un contexte de crise du disque : un mois après sa sortie, l'album est certifié disque de diamant pour 500 000 mises en rayons. Et pour cause, il est le passeur de relai idéal entre une "génération Goldman" auto-proclamée et les kids de la génération Y, orchestré par la propre descendance de l'intéressé.

Le chanteur de "Là-bas" a beau squatter le devant de la scène depuis 35 ans, on retrouve sur Génération Goldman des purs produits de My Major Company, des stars de télé-crochet mais surtout des chanteurs de la jeune génération : M Pokora, Tal, Shy'm, Baptiste Giabiconi, Zaz, Christophe Willem, Emmanuel Moire, Amandine Bourgeois, mais aussi Leslie, Corneille, Amaury Vassili ou Irma.

Goldman plus fort que Disney

Le disque est un tel succès que MMC enregistre un volume 2 qui sort en août 2013. A eux deux, les deux albums Génération Goldman ont été vendus à plus d'un million d'exemplaires. C'est beaucoup plus que la compilation We Love Disney sortie par Universal Music en 2013 et qui plafonnait alors à 270 000 exemplaires. Alors même que le casting du disque hommage à l'univers Disney comportait des pointures comme Ben l'Oncle Soul, Jenifer, Garou, Louane, Kendji Girac, Nolwenn Leroy, Olivia Ruiz ou Thomas Dutronc.

Le secret du plus transgénérationnel des chanteurs de l'Hexagone réside peut-être dans son style musical pour lequel le terme "pop rock" semble avoir été inventé : paradis des synthétiseurs et royaume du couplet/refrain/couplet/refrain/pont/refrain. Mais aussi dans ses actions caritatives, lui qui reste leader des Enfoirés 30 ans après avoir écrit la fameuse "Chanson des Restos". Il a également soutenu les boat people, Sidaction, ou encore L'Arche, pour laquelle il est apparu dans un lipdub en 2013.

La pochette du deuxième album solo de Jean-Jacques Goldman, Minoritaire, sorti en 1982 et certifié triple disque de platine en 2001

Or peut-être la raison de l'amour des Français pour JJG est-elle plus prosaïque et réside-t-elle simplement dans l'extraordinaire image de simplicité dont le chanteur a fait sa marque de fabrique. Qu'il s'agisse de son no look intemporel, de son sourire d'éternel gentil, des pochettes de ses tubes dans les années 80 devenues des sommets d'esthétique rétro ou de sa voix haut-perchée pas vraiment parfaite (il admet lui-même être devenu chanteur "par obligation").

Henri Dès pour adultes ?

Mais pour nous, le meilleur argument pour tenter d'expliquer l'idylle des Français avec Jean-Jacques, c'est celui des paroles du chanteur. Son registre de Henri Dès pour adultes, où domine un large sentiment populaire, brosse un portrait de la société et de ses aspirations en image d'Epinal. Tant mieux, les Français aiment qu'on leur raconte des histoires.

Dans le monde de Goldman, un florilège de métaphores fait des sujets les plus sérieux des chansons un brin démago où "tout est neuf et tout est sauvage, libre continent sans grillage", puisque "on sera jamais des standards, des gens bien comme il faut". D'ailleurs peu importe car à jamais, "à tous mes bateaux manqués, mes mauvais sommeils, à tous ceux que je n'ai jamais été", "envole-moi, envole-moi, envole-moi loin de cette fatalité qui colle à ma peau".

Après tout, Jean-Jacques Goldman personnalité préférée des Français, "on n'y peut rien". Et on n'est pas contre non plus.

À voir aussi sur konbini :