AccueilMusique

À voir : Jay Z s’attaque au racisme aux États-Unis dans le clip animé de "The Story of O.J."

Publié le

par Sophie Laroche

Un clip qui souligne la teneur plus politique du dernier album de Jay Z, 4:44.

Le treizième album de Jay Z, 4:44, est sorti vendredi dernier. Ceux qui ont pu l’écouter sur la plateforme Tidal (où il est disponible en exclusivité) ont pu constater la teneur plus personnelle – il confirme l’homosexualité de sa mère ainsi que le fait d’avoir trompé sa femme Beyoncé – mais aussi plus engagée du projet par rapport aux précédents. Il évoque ainsi les tensions raciales qui sévissent aux États-Unis, dans des morceaux comme "Moonlight" et " The Story of O.J." – dans lequel il explique, en samplant "Four Women" de Nina Simone, que les Afro-Américains seront toujours jugés pour la couleur de leur peau.

Pour illustrer le morceau "The Story of O.J.", Hova a donc publié plusieurs vidéos abordant le thème du racisme. La première, qui n’est autre que le clip du morceau, est une animation vintage en noir et blanc, qui montre des artistes noirs à New York chantant "my skin is black", l’intro du morceau et sample de Nina Simone. Selon le magazine Hypebeast, le clip s’inspire de The Censored Eleven, une série de cartoons sortis dans les années 1930-1940 et véhiculant de nombreux clichés racistes.

En addition du clip, le rappeur de Brooklyn a aussi sorti une vidéo de 8 minutes, seulement disponible sur Tidal, qui constitue le premier épisode de Footnotes For The Story of O.J., une sorte de complément de réflexion autour du morceau et des questions qu’il soulève. On y voit ainsi Jay Z, Will Smith, Kendrick Lamar, Chris Rock, Trevor Noah, Mahershala Ali, Michael B. Jordan et d’autres artistes évoquer leurs expériences personnelles liées aux inégalités sociales et au racisme aux États-Unis. La vidéo se termine par un teaser du prochain clip de Jay Z, celui de "4:44", qui doit sortir vendredi prochain à 4h44 de l’après-midi (heure new-yorkaise).

À voir aussi sur konbini :