AccueilMusique

Vidéo : quand Jack White fait jouer un vinyle... dans l'espace

Publié le

par Juliette Geenens

Il l'avait promis, il l'a fait. L'ex-frontman des White Stripes a remporté son pari : jouer le premier vinyle dans l'espace.

Si, comme le chantait David Bowie, il y a vraiment "un homme des étoiles qui attend dans le ciel", alors Jack White vient de lui envoyer un joli cadeau. L'ancien leader des White Stripes a fait tourner le premier vinyle de l'histoire dans l'espace, le samedi 30 juillet. Le défi avait été lancé pour célébrer les sept ans d'existence de son label, Third Man Records, fondé à Nashville (Tennessee), aux États-Unis.

La maison de disques de Jack White avait annoncé l'évènement via un communiqué publié la semaine dernière. Le tourne-disque envoyé dans l'espace, a joué un morceau de Carl Sagan, intitulé “A Glorious Dawn”, enregistré sur la trois millionième galette pressée par Third Man Records. Nom de code de la platine ? Icarus Craft.

Plus de 28 kilomètres en une heure

Les deux objets ont été déposés dans une capsule, dessinée par Kevin Carrico, un ancien employé de la Nasa, et portée par un ballon. Selon Pitchfork, la platine a mis une heure et vingt minutes pour atteindre une altitude de près de 29 000 mètres. À cette hauteur, le ballon a fini par éclater, avant de mettre trente minutes pour atterrir. Fait assez étonnant : le disque a continué de tourner après sa lente et vertigineuse chute.

L'évènement a été retransmis en direct le samedi 30 juillet sur le site du label, ainsi qu'à Nashville et à Detroit, la ville d'origine de Jack White, où ont eu lieu des concerts pour l'occasion. Vous pouvez regarder un reportage sur la mission dans son intégralité dans la vidéo ci-dessous.

À voir aussi sur konbini :