AccueilMusique

Jack White va jouer le tout premier vinyle dans l'espace

Publié le

par Juliette Geenens

Un petit pas pour l'homme, un grand pour l'histoire du vinyle ? 

Immense passionné de musique et amoureux du disque, Jack White compte écrire un nouveau chapitre de "l'histoire du vinyle" (en toute modestie, bien sûr). Dans une mystérieuse vidéo, mise en ligne le 19 juillet par sa maison de disques, Third Man Records, basée à Nashville (Tenessse), il semble que l'ex-White Stripes fasse des plans sur la comète, au sens littéral du terme : le 30 juillet prochain, un vinyle accompagné d'une platine spécialement conçue sera envoyé dans l'espace pour être joué à plusieurs kilomètres de la Terre.

Selon le site Consequence of Sound, ce tout premier disque destiné à être joué dans les étoiles pourrait être une édition plaqué or du titre "A Glorious Dawn" interprété par Carl Sagan et réédité par le label de Jack White en 2009. Third Man Records célèbrera avec ce projet fou son septième anniversaire. Ce disque, dont le nom de code est Icarus Craft, sera le trois millionième pressé par le label de Jack White.

Ground control to Jack White

Cependant, il n'est pas question que Jack White embarque lui-même dans une fusée pour une mission spatiale. En réalité, la galette et son tourne-disque, certifiés à l'épreuve de l'espace, seront entreposés dans une capsule spatiale accrochée à un ballon, qui a été dessinée par un ancien membre de la Nasa, Kevin Carrico, souligne un communiqué du label.

Le projet est également soutenu par une organisation du nom de Satins ("Students and Teachers in Near Space", en français : "Étudiants et professeurs dans le proche espace").

Un tel projet rappellera à certain les sondes spatiales Voyager 1 et 2, issues du programme du même nom. Lancées en 1977 par la Nasa, elles ont embarqué avec elles un disque en cuivre plaqué or, pensé comme un message adressé par l'humanité à de possibles civilisations extraterrestres, et c'est très sérieux. On le nomme le Voyager Golden Record.

Le monde entier pourra voir (et peut-être entendre) le premier vinyle de l'espace en live-stream depuis le site de Third Man Records. Rendez-vous samedi 30 juillet pour vivre l'expérience.

À voir aussi sur konbini :