AccueilMusique

Dans le CD des Étoiles vagabondes de Nekfeu (et son magnifique livret)

Publié le

par Samuel Delwasse

(Re)plongée dans 34 pages de superbes photos pour suivre Nekfeu à travers le monde.

Au cœur de tout le mystère et l’esthétique qui accompagnent Les Étoiles vagabondes : Expansion, chaque détail compte. Ce double album de Nekfeu sorti en juin 2019 joue sur les détails. Autour d’un artwork impressionnant signé Raegular, le CD des Étoiles vagabondes est de loin le plus riche et le plus travaillé de la carrière de Nekfeu.

Dans un packaging en deux parties, la première contenant Les Étoiles vagabondes, et la deuxième Expansion, Nek le fenek et Raegular ont mis au point tout un guide pour reconstituer cet album en un seul disque : des deux CD au livret en passant par le papier à bulle, du fourreau transparent au catalogue complet.

Un album qui plus est très rare à ajouter à sa collection, car si Expansion est encore disponible en magasin, Les Étoiles vagabondes est, lui, introuvable, édité à seulement 100 000 exemplaires. On revient avec vous en images sur la beauté et la minutie qui entourent la conception de cet album. Vus de l’extérieur, déjà, les graphismes sont magnifiques, avec des dégradés de couleur qui font apparaître des aurores boréales.

À l’intérieur du disque, on retrouve le livret complet, qui est dans le papier bulle de l’emballage d’Expansion. Trente-quatre pages, avec des photos retraçant les aventures de Nekfeu à Tokyo, Paris, Londres et en Grèce, entre 2017 et 2018. On retrouve à ses côtés, en plus du cadre fantastique, ses fidèles acolytes : Doums, Diabi, Alpha Wann, Hugz, le S-Crew…

Il est sympa, il nous explique même comment assembler les deux emballages pour former un seul et même disque.

Hormis la dernière photo, prise par Reeko, toutes les images du livret ont été capturées par Nekfeu lors de ses voyages et des rencontres qu’il a faites. Après le plaisir d’avoir pu se replonger dans ces belles images qui retracent les péripéties de Nekfeu durant plus d’un an, impossible de ne pas avoir envie de savourer une nouvelle fois cet album génial. Bonne écoute.

À voir aussi sur konbini :