(© David Gallard/Hellfest)

Hellfest 2019 : les internautes aident une victime de viol à retrouver son agresseur

À la suite d'un témoignage sur Facebook, des festivaliers du Hellfest aident une victime de viol à retrouver son agresseur.

Le témoignage d’une jeune femme disant avoir été violée lors de l’édition 2019 du festival Hellfest a fait le tour des réseaux sociaux le week-end passé. Vendredi dernier, elle avait publié un message sur un groupe Facebook de festivaliers pour décrire ce qui lui était arrivé, dans l’espoir de retrouver son agresseur. Deux jours plus tard, elle a publié un nouveau message afin de remercier toutes les personnes qui ont essayé de l’aider :

"Merci à tous. Grâce aux partages de beaucoup d’entre vous, ainsi que de celui de Sam Carter du groupe Architects, j’ai reçu de nombreuses photos, vidéos et récits, dont quatre m’indiquant le même profil physique et vestimentaire concernant le gars. Je vais donc me munir de tous ces éléments à la gendarmerie et j’espère que tout ceci sera confirmé par les caméras présentes sur le site."

Publicité

Ce dimanche 30 juin, la jeune femme, encore sous le choc, expliquait à quel point elle avait été sollicitée par la presse depuis son premier post : "Mon histoire a été tellement médiatisée que je me fais littéralement harceler par la TV et la presse. Même si la démarche me touche, c’est-à-dire vouloir libérer la parole des femmes violées, je pense que ce n’est pas encore le moment pour moi, et encore moins à visage découvert…"

Les événements en question se seraient produits dans la journée du samedi 22 juin, plus précisément pendant le concert du groupe britannique Architects (un concert que la victime "attend[ais] avec impatience"). Dans son récit, la festivalière explique qu’elle aurait commencé à se sentir mal après avoir bu sa seconde bière de la journée : "Je sens rapidement que quelque chose ne va pas. J’ai le cœur qui s’accélère, des nausées accompagnées de sueurs froides importantes."

C’est alors qu’un festivalier fait mine de l’aider à sortir de la foule pour qu’elle puisse reprendre son souffle. Sauf qu’il finit par l’emmener dans une tente, en dépit des inquiétudes d’autres festivaliers qui leur ont demandé sur leur passage si la jeune femme allait bien – ce à quoi l’agresseur aurait répondu : "Elle est juste bien bourrée."

Publicité

Pour l’heure, le festival serait en contact avec la victime, selon une utilisatrice de Twitter ayant partagé le témoignage. Le Hellfest est d’ailleurs l’un des festivals participant à la campagne #Icicestcool, censée protéger les festivaliers des violences. 

Par Eléna Pougin, publié le 01/07/2019

Pour vous :