Une photo de Don Joyce accompagnant l’album – et les cendres. (© Negativland, via Facebook)

Le groupe Negativland accompagne son nouvel album des cendres de son ancien chanteur

La crise de l'industrie du disque pousse vraiment les musiciens à faire n'importe quoi – et on adore ça.

Une photo de Don Joyce accompagnant l'album – et les cendres. (© Negativland, via Facebook)

Une photo de Don Joyce accompagnant l'album – et les cendres. (© Negativland, via Facebook)

Au printemps 2015, Konbini est parti à la rencontre de Valnoir, plasticien lié à l'univers metal. Pour donner de la substance à ce qu'il crée, il travaille de nombreuses matières différentes et les ajoute aux supports musicaux : poudre de bande magnétique avec la réédition d'un vinyle, sang, ossements humains incorporés à une sérigraphie. Pas mal, non ? Eh bien il vient peut-être de trouver ses maîtres : dans l'enveloppe, avec l'envoi de son nouvel album aux fans qui le précommanderont, le groupe Negativland ajoutera des cendres funéraires de son défunt chanteur.

Publicité

Ces deux dernières années ont été particulièrement funestes pour les membres de Negativland, groupe de musique expérimentale de San Francisco, devenu culte. Entre janvier 2015 et avril 2016, Ian Allen, Richard Lyons et Don Joyce sont décédés. Récemment, le groupe a annoncé la sortie d'un nouvel album, The Chopping Channel, accompagné d'un sachet contenant deux grammes des cendres funéraires issues de la crémation du corps de Don Joyce. No shit.

Ça se précommande par ici et voilà la photo d'un échantillon :

Un sachet avec un "autocollant d'authenticité" contenant deux grammes des cendres funéraires de Don Joyce (© Negativland)

Un sachet avec un "autocollant d'authenticité" contenant deux grammes des cendres funéraires de Don Joyce (© Negativland)

Publicité

"Ce n'est pas un canular", assure le groupe dans un communiqué publié par le site Boing Boing :

"Nous avons décidé de mener le concept de The Chopping Channel à sa conclusion logique en transformant l'un des membres du groupe en produit. C'est également une célébration de l'idée selon laquelle aucune idée n'allait trop loin dans l'art pour Don, en offrant littéralement à l'auditeur de jouir d'un morceau de lui-même comme de son art audio. Nous sommes persuadés qu'il aurait souhaité que les choses se passent ainsi."

Sur son Facebook, le groupe a d'autant plus clarifié les choses : "les cendres de Don ne sont pas à vendre. Elles sont un cadeau. Ce n'est pas par hasard que ses cendres fassent partie du projet, elles s'incorporent parfaitement au concept."

Publicité

"Promettez-moi que ce sera marrant"

Le groupe qui a perdu trois de ses membres en un an et demi ne compte apparemment pas s'arrêter aux cendres du seul Don Joyce – s'il s'agit vraiment de ses cendres. Le groupe a ajouté : "Avant de mourir, Richard [Lyons] nous a dit, 'quoi que vous fassiez de mes cendres, promettez-moi de faire quelque chose de différent de ce que vous faites avec celles de Don, et promettez-moi que ce sera marrant'."

Une façon de sortir un album qui donne du grain à mou... hum. Qui donne à réfléchir.

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 19/10/2016

Copié

Pour vous :