AccueilMusique

Grosse arnaque : les sandales en plastique de Rihanna pour la collection Fenty x Puma

Publié le

par Justina Bakutyte

Bad Gal Riri essayerait-elle de nous la faire à l'envers ?

(© Puma/Fenty)

Il faut bien l’admettre, nous sommes tous coupables. Qui n'a jamais lâché 80 euros pour un T-shirt en coton blanc sous prétexte qu’il est vendu par une marque éthique avec un nom exotique et un compte Instagram soigné, ou parce qu'il porte un message drôle ou revendicatif ?

Il n’y a pas de honte à avoir : c’est un moyen d’exprimer nos idéaux, un état d’esprit ou notre appartenance à un groupe. Mais il y a des limites (parfois floues) entre un achat pas très raisonnable et le consumérisme aveugle. Des limites que le monde de la mode connaît très bien et qu’il exploite à son avantage. La preuve en images avec l'un des produits de la nouvelle collection de Rihanna pour Fenty x Puma : les mules en plastique.

Traduction : "Oh mon dieu, Rihanna dévoile ses sandales en plastique."

Selon le site Hyperbae, les mules Puma de Rihanna seront disponibles en trois couleurs : rose, noir et bleu. Le prix n’a pas encore été communiqué, mais au vu des autres modèles de sandales de la marque, on peut difficilement s’attendre à ce qu’elles coûtent moins de 80 euros.

Alors que les magazines de mode s’extasient devant cette création qu’ils estiment être la quintessence du bon goût pour l’été à venir, beaucoup d’internautes n’ont pas pu s’empêcher de remarquer à quel point ces chaussures ressemblent à s’y méprendre aux "méduses" à 2 euros, que l’on peut trouver dans n’importe quelle boutique au bord de la mer.

La marque Urban Outfitters a déjà flairé le filon, puisqu'elle propose une paire quasiment identique pour 15 dollars (13,8 euros). Le plus drôle dans cette histoire, c’est qu’en Asie ces chaussures sont souvent utilisées pour aller aux toilettes. Allez savoir…

Traduction : "Mince alors, en Asie on a toujours porté ces sandales pour aller aux toilettes."

Traduction : "Les Malaisiens utilisent plus ou moins ce genre de sandales pour aller aux toilettes depuis des siècles."

Mais alors où est le problème ? Nulle part à proprement parler. Tous ceux qui ressentiront une envie folle d’alléger leur portefeuille en ornant leurs pieds de ces mules sont libres de le faire. Mais il s’agit probablement de l’un des exemples les plus flagrants de l’art qu’ont les marques de faire appel à notre vanité et de piéger les consommateurs lambda en les faisant payer des sommes exorbitantes pour des arnaques sans aucune originalité.

Traduction : "Honnêtement il faut être fou pour dépenser plus de 60 dollars dans ces sandales en plastique, quand on peut avoir les mêmes pour 5 dollars à Chinatown."

Traduction : "Vous m’avez bien baisée depuis mon enfance. Je vais me contenter de payer entre 2 et 5 dollars au centre commercial de Hong Kong."

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :