AccueilMusique

Grammy Awards : la cérémonie est reportée pour cause de pandémie

Publié le

par Hong-Kyung Kang

En ce qui concerne les scores, Beyoncé est nommée neuf fois et devance ainsi Taylor Swift, Roddy Rich ou Dua Lipa.
L’association des professionnels de la musique (Recording Academy) a décidé le report, pour cause de pandémie, de la 63e cérémonie des Grammy Awards initialement prévue le 31 janvier à Los Angeles. La Recording Academy a publié un communiqué qui confirme le report de l’événement au 14 mars, modifiant la nouvelle date précédemment affichée sur son site officiel.
 
"La détérioration de la situation liée au Covid à Los Angeles, avec des hôpitaux submergés, des services d’urgences débordés et les nouvelles recommandations de l’État et des gouvernements locaux, nous ont convaincus que reporter la cérémonie était la meilleure chose à faire", ont expliqué les organisateurs. En effet, la Californie a vu la pandémie accélérer sur son territoire depuis début novembre. Elle enregistre actuellement plusieurs dizaines de milliers de nouveaux cas de coronavirus chaque jour.
 
Les organisateurs avaient déjà prévu une cérémonie en format pandémie, sans public, avec seulement les présentateurs et les artistes invités à se produire durant la retransmission, sur la chaîne nationale CBS, au Staples Center de Los Angeles.
 
En ce qui concerne le palmarès en lui-même, Beyoncé était arrivée en tête des nominations, ayant été retenue à neuf reprises, notamment pour son duo avec Meghan Thee Stallion, intitulé "Savage", ainsi que son morceau surprise "Black Parade", inspiré par le mouvement né après la mort de George Floyd. Queen Bey devance en outre Taylor Swift, Roddy Ricch, Dua Lipa, chacun·e crédité·e de six nominations.
 
Avec 24 Grammys à son actif et 79 nominations durant sa carrière, elle devient la première femme et la seconde artiste la plus nommée de l’histoire de la cérémonie, derrière Jay-Z et Quincy Jones, qui trustent la 1re place avec 80 nominations chacun. Reste à savoir si cette cérémonie qui fait fort souvent polémique, cette année pour l’absence remarquée de The Weeknd, attirera toujours les foules.
 
Konbini avec AFP 

À voir aussi sur konbini :